December262012
Chapitre 75 :
Pendant quelques jours, les garçons martyrisaient Christopher. Il est vrai qu’il leurs avait subir pas mal de choses alors ils avaient décidés de se venger. Un soir, vers 03:00 du mat’, Niall s’était levé. En sortant du lit, il m’avait réveillée.
Moi : Niall ? Mais qu’est-ce que tu fous ?
Niall : Je vais voir ma maîtresse avec qui je te trompe depuis des mois.
Moi : Hein ?
Niall : Mais c’est quoi cette question ? Ça me semble évident, je vais emmerder Christopher.
Moi : C’est vrai qu’à trois heure du mat’ t’as que ça à faire.
Niall : Viens avec moi, on va bien rigoler.
Je me levai péniblement et suivit Niall dans les couloirs. Les autres étaient aussi levés, chacun avec une lampe de poche dans la main.
Moi : Vous savez que vous commencez à me faire flipper ?
Louis : Christopher va payer, ce soir.
Moi : Euh, vous allez lui faire quoi précisément ? Parce que j’veux bien l’attacher au lit et obliger Zayn à l’embrasser mais je suis totalement contre le viol.
Harry : Faudrait être fou pour vouloir le violer.
Zayn : On va juste utiliser ceci !
Et Zayn sortit un rasoir de sa poche, comme si c’était un trophée. Nous entrâmes dans la chambre de Christopher. Niall souleva d’un geste rapide la couverture de Christopher. Il dormait en caleçon, les garçons ont heureusement dû éviter la tâche « retirage du pantalon de Christopher ». Je n’avais jamais remarqué qu’il était aussi poilu. Louis arracha le rasoir des mains de Zayn et rasa sur la jambe de Christopher  un « i’m gay » avec un cœur sur le i. Harry prit le rasoir et rasa un petit cœur avec un « H. 4ever » dedans sur le bras de Christopher. Niall rasa une partie de son sourcil droit et Zayn s’occupa du gauche. Niall et Harry partirent dans la salle de bain pour chercher de la mousse à raser et du dentifrice. Ils revinrent assez rapidement. J’ouvris le tube de dentifrice et le pressa dans les cheveux de Christopher. Les garçons voulaient mettre de la mousse à raser dans son caleçon mais aucuns n’osaient l’enlever. Je fermai les yeux, souleva doucement le caleçon de Christopher et mis le max de mousse à raser dedans. Il ne s’était même pas réveillé. Nous ressortîmes de sa chambre. Une fois dans le couloir, on se donna tous les cinq un high five et repartîmes nous coucher, attendant impatiemment la réaction de Christopher.
Au matin, vers 10h, on entendit un énorme « VOUS ALLEZ ME LE PAYEEEEEEEEEER ! » en provenance de la chambre de Christopher. Nous éclatâmes de rire.
Demain, ce sera le Meet and Greet des garçons. Les dix gagnantes ont été prévenues. Elles doivent chercher quelqu’un pour les accompagner et c’est tout. Moi j’étais impatiente de voir la robe que Niall m’avait achetée pour demain. Je fouillais dans notre chambre pour essayer de la trouver mais sans succès. Louis et Harry firent encore un sale coup à Christopher en mettant de la mayonnaise dans le pot de gel douche, le truc bien dégueu. On avait dit qu’il allait souffrir, je crois que c’est plutôt réussi. Zayn n’avait toujours pas trouvé de compagne pour demain. On proposa à Christopher de se déguiser en fille et de se faire passer pour la copine de Zayn mais, bizarrement, il refusa de venir. Pourtant quand on lui dit que Lottie viendrait sûrement, il partit à la recherche d’un costume. Il doit oublier qu’il a une copine qui l’attend, en Belgique. Alala, les hommes.
Jeudi soir, j’avais du mal à m’endormir, j’avais hâte d’aller à ce Meet and Greet. Et surtout je voulais vraiment vraiment voir la robe que Niall m’avait achetée. La nuit passa très lentement, je n’avais presque pas dormi. Je dois avoir une tête de zombie en ce moment même. La soirée commence à 18h. Vers 15h, Niall m’apporta un paquet cadeau.
Moi : C’est quoi ?
Niall : Ce que t’attend depuis des années.
Moi : Brad Pitt tout nu avec des oreilles de chat ?
Niall : Tes fantasmes sont assez drôles, je dois avouer.
Moi : Pft. Toi, ton fantasme c’est la Princesse Leia en espèce de bikini dans Le Retour Du Jedi, tu parles d’une originalité.
Niall : Tu commence avec ça ? Très bien. C’est qui qui m’a un jour supplié de hurler des « vas-y salope, tu prends ton pied cochonne ! », au point d’avoir réveillé les voisins, mmh ?
Moi : Dans ce cas, dis-moi qui n’arrête pas de complimenter son engin lorsqu’il est en train de coucher avec quelqu’un ?
Niall : Je crois que c’est le petit ami de celle qui raconte toutes ses positions préférées à sa mère !
Moi : Ma mère et moi sommes très complices ! Et puis, je te fais des remarques quand toi, tu gardes tes chaussettes quand tu me fais l’amour ?
Zayn : S’IL VOUS PLAIT LES GARS, ÉPARGEZ-NOUS VOS AVENTURES SEXUELLES.
Harry : Dire qu’avant d’entendre ça, j’avais faim.
Christopher : Plus rien ne me choque, ils ont bien faillit le faire sur mon fauteuil préféré.
Louis : Sinon, un jour, vous devriez essayer la discrétion, vous verrez, c’est sympa.
Niall : Brm. Je disais donc, que ce paquet cadeau, c’est ce que tu voulais voir depuis un petit moment et non, ce n’est pas Brad Pitt à poil, mais ta robe !
Moi : Oh ouiiiii ! Meilleure nouvelle de la journée !
J’ouvris très vite le paquet et découvris la robe que je voulais depuis que j’étais toute petite. Une magnifique robe Abercrombie noire avec un ruban juste en dessous de la poitrine. J’en avais rêvé, de cette robe. J’ai retiré la robe du paquet et en dessous, il y avait aussi une paire de chaussures et des boucles d’oreilles (http://www.polyvore.com/robe_abercrombie/set?id=59850735#stream_box). J’ai sauté dans les bras de Niall en le couvrant de baisers. Je l’essayai. Elle m’allait plutôt bien, moi qui ne porte presque jamais de robes.
Niall : Alors, quel sera ton cadeau de remerciement ?
Je chuchotai mon idée dans l’oreille de Niall et il gloussa de plaisir. J’allai prendre ma douche et commença à me coiffer et maquiller. J’avais fini de me préparer vers 16h30. Les autres étaient prêts, sauf Zayn qui traîne souvent dans la salle de bain. Vers 16h50, nous étions tous prêts. Zayn et Louis prirent leurs voitures et nous partîmes au lieu de rendez-vous. Nous arrivâmes dans la salle de réception vers 17h20. Les fans arrivent dans 40 minutes. Elles seront 20 au maximum. Eleanor n’avait pas su venir, elle était malade. Mia n’arriverait qu’à 19h, quand elle aura finit son travail. Zayn ne s’était pas trouvé de compagne. Paul n’était pas vraiment content, mais en même temps, il ne s’attendait pas à des miracles avec Zayn. Le temps d’installer le buffet (à ce moment, je ne vous cache pas que Niall était plus qu’excité), de préparer les lumières, les musiques, 18h arriva rapidement. Les fans sont juste devant la porte de la salle de réception.
  • Chapitre 75 :

Pendant quelques jours, les garçons martyrisaient Christopher. Il est vrai qu’il leurs avait subir pas mal de choses alors ils avaient décidés de se venger. Un soir, vers 03:00 du mat’, Niall s’était levé. En sortant du lit, il m’avait réveillée.

Moi : Niall ? Mais qu’est-ce que tu fous ?

Niall : Je vais voir ma maîtresse avec qui je te trompe depuis des mois.

Moi : Hein ?

Niall : Mais c’est quoi cette question ? Ça me semble évident, je vais emmerder Christopher.

Moi : C’est vrai qu’à trois heure du mat’ t’as que ça à faire.

Niall : Viens avec moi, on va bien rigoler.

Je me levai péniblement et suivit Niall dans les couloirs. Les autres étaient aussi levés, chacun avec une lampe de poche dans la main.

Moi : Vous savez que vous commencez à me faire flipper ?

Louis : Christopher va payer, ce soir.

Moi : Euh, vous allez lui faire quoi précisément ? Parce que j’veux bien l’attacher au lit et obliger Zayn à l’embrasser mais je suis totalement contre le viol.

Harry : Faudrait être fou pour vouloir le violer.

Zayn : On va juste utiliser ceci !

Et Zayn sortit un rasoir de sa poche, comme si c’était un trophée. Nous entrâmes dans la chambre de Christopher. Niall souleva d’un geste rapide la couverture de Christopher. Il dormait en caleçon, les garçons ont heureusement dû éviter la tâche « retirage du pantalon de Christopher ». Je n’avais jamais remarqué qu’il était aussi poilu. Louis arracha le rasoir des mains de Zayn et rasa sur la jambe de Christopher  un « i’m gay » avec un cœur sur le i. Harry prit le rasoir et rasa un petit cœur avec un « H. 4ever » dedans sur le bras de Christopher. Niall rasa une partie de son sourcil droit et Zayn s’occupa du gauche. Niall et Harry partirent dans la salle de bain pour chercher de la mousse à raser et du dentifrice. Ils revinrent assez rapidement. J’ouvris le tube de dentifrice et le pressa dans les cheveux de Christopher. Les garçons voulaient mettre de la mousse à raser dans son caleçon mais aucuns n’osaient l’enlever. Je fermai les yeux, souleva doucement le caleçon de Christopher et mis le max de mousse à raser dedans. Il ne s’était même pas réveillé. Nous ressortîmes de sa chambre. Une fois dans le couloir, on se donna tous les cinq un high five et repartîmes nous coucher, attendant impatiemment la réaction de Christopher.

Au matin, vers 10h, on entendit un énorme « VOUS ALLEZ ME LE PAYEEEEEEEEEER ! » en provenance de la chambre de Christopher. Nous éclatâmes de rire.

Demain, ce sera le Meet and Greet des garçons. Les dix gagnantes ont été prévenues. Elles doivent chercher quelqu’un pour les accompagner et c’est tout. Moi j’étais impatiente de voir la robe que Niall m’avait achetée pour demain. Je fouillais dans notre chambre pour essayer de la trouver mais sans succès. Louis et Harry firent encore un sale coup à Christopher en mettant de la mayonnaise dans le pot de gel douche, le truc bien dégueu. On avait dit qu’il allait souffrir, je crois que c’est plutôt réussi. Zayn n’avait toujours pas trouvé de compagne pour demain. On proposa à Christopher de se déguiser en fille et de se faire passer pour la copine de Zayn mais, bizarrement, il refusa de venir. Pourtant quand on lui dit que Lottie viendrait sûrement, il partit à la recherche d’un costume. Il doit oublier qu’il a une copine qui l’attend, en Belgique. Alala, les hommes.

Jeudi soir, j’avais du mal à m’endormir, j’avais hâte d’aller à ce Meet and Greet. Et surtout je voulais vraiment vraiment voir la robe que Niall m’avait achetée. La nuit passa très lentement, je n’avais presque pas dormi. Je dois avoir une tête de zombie en ce moment même. La soirée commence à 18h. Vers 15h, Niall m’apporta un paquet cadeau.

Moi : C’est quoi ?

Niall : Ce que t’attend depuis des années.

Moi : Brad Pitt tout nu avec des oreilles de chat ?

Niall : Tes fantasmes sont assez drôles, je dois avouer.

Moi : Pft. Toi, ton fantasme c’est la Princesse Leia en espèce de bikini dans Le Retour Du Jedi, tu parles d’une originalité.

Niall : Tu commence avec ça ? Très bien. C’est qui qui m’a un jour supplié de hurler des « vas-y salope, tu prends ton pied cochonne ! », au point d’avoir réveillé les voisins, mmh ?

Moi : Dans ce cas, dis-moi qui n’arrête pas de complimenter son engin lorsqu’il est en train de coucher avec quelqu’un ?

Niall : Je crois que c’est le petit ami de celle qui raconte toutes ses positions préférées à sa mère !

Moi : Ma mère et moi sommes très complices ! Et puis, je te fais des remarques quand toi, tu gardes tes chaussettes quand tu me fais l’amour ?

Zayn : S’IL VOUS PLAIT LES GARS, ÉPARGEZ-NOUS VOS AVENTURES SEXUELLES.

Harry : Dire qu’avant d’entendre ça, j’avais faim.

Christopher : Plus rien ne me choque, ils ont bien faillit le faire sur mon fauteuil préféré.

Louis : Sinon, un jour, vous devriez essayer la discrétion, vous verrez, c’est sympa.

Niall : Brm. Je disais donc, que ce paquet cadeau, c’est ce que tu voulais voir depuis un petit moment et non, ce n’est pas Brad Pitt à poil, mais ta robe !

Moi : Oh ouiiiii ! Meilleure nouvelle de la journée !

J’ouvris très vite le paquet et découvris la robe que je voulais depuis que j’étais toute petite. Une magnifique robe Abercrombie noire avec un ruban juste en dessous de la poitrine. J’en avais rêvé, de cette robe. J’ai retiré la robe du paquet et en dessous, il y avait aussi une paire de chaussures et des boucles d’oreilles (http://www.polyvore.com/robe_abercrombie/set?id=59850735#stream_box). J’ai sauté dans les bras de Niall en le couvrant de baisers. Je l’essayai. Elle m’allait plutôt bien, moi qui ne porte presque jamais de robes.

Niall : Alors, quel sera ton cadeau de remerciement ?

Je chuchotai mon idée dans l’oreille de Niall et il gloussa de plaisir. J’allai prendre ma douche et commença à me coiffer et maquiller. J’avais fini de me préparer vers 16h30. Les autres étaient prêts, sauf Zayn qui traîne souvent dans la salle de bain. Vers 16h50, nous étions tous prêts. Zayn et Louis prirent leurs voitures et nous partîmes au lieu de rendez-vous. Nous arrivâmes dans la salle de réception vers 17h20. Les fans arrivent dans 40 minutes. Elles seront 20 au maximum. Eleanor n’avait pas su venir, elle était malade. Mia n’arriverait qu’à 19h, quand elle aura finit son travail. Zayn ne s’était pas trouvé de compagne. Paul n’était pas vraiment content, mais en même temps, il ne s’attendait pas à des miracles avec Zayn. Le temps d’installer le buffet (à ce moment, je ne vous cache pas que Niall était plus qu’excité), de préparer les lumières, les musiques, 18h arriva rapidement. Les fans sont juste devant la porte de la salle de réception.

August112012
Chapitre 74 :
En sortant, nous vîmes Christopher sortir d’un taxi garé devant l’appart’.
Christopher : Merci de m’abandonner à l’hôpital, hein. Liam s’est endormi, je me suis retrouvé tout seul. J’ai galéré pour trouver la sortie, en plus. Vous me le payerez.
Zayn : Quoi ? T’avais peur tout seul ? Moonh, on veut jouer les durs mais au fond, t’as peur de prendre un taxi tout seul ? Pauvre chou.
Christopher : Ta gueule, le pédé.
Zayn : MAIS JE SUIS PAS GAY, MERDE.
Moi : Christopher, arrête de chercher la merde.
Christopher : Bon, moi je rentre, vous me cassez les couilles.
Zayn : Pour qu’on te les casse, faudrait d’abord que t’en aies.
Christopher : J’ignore cette remarque très nulle.
Moi : Wow. Calmez vos slips les garçons. Christopher désolée pour toi (et aussi pour nous, en fait) mais on ne peut pas te laisser seul à la maison.
Christopher : Ta blague est de mauvais goût.
Moi : Probablement parce que ce n’était pas une blague. Allez, viens avec nous.
Christopher : Je vous hais.
Zayn : C’est cool, parce que c’est réciproque ;)
Christopher : Vous allez où encore ?
Moi : Hum, chez un ami à Zayn. Il s’appelle Victor.
Christopher : Victor ? Ah, c’est ton petit ami, ça, non ?
Moi : Arrête, ce n’est plus drôle. Oui, Victor l’a embrassé quelque fois, mais c’est tout maintenant. Et tu as intérêt à te tenir correctement chez lui. Si je t’entends une seule fois dire du mal du fait que Victor aime les mecs, je te promets, tu passeras le reste du séjour enfermé dans le sous-sol au pain sec et à l’eau, si on est gentils.
Zayn : Tu ferais une excellente mère, dis-donc.
Moi : Merci de ton ironie, c’est vrai qu’on en a besoin en ce moment ! À partir de maintenant, je ne veux plus vous entendre dire un seul minuscule mot.
Je n’aime pas trop donner des ordres, mais là, il faut avouer que c’était assez jouissif. Christopher qui se tait, je ne connais pas plus grand bonheur. Nous montâmes dans la toute nouvelle voiture de Zayn. Zayn venait de décrocher son permis, ce qui facilitait pas mal de choses vu que les autres ne l’avaient pas encore. Seuls Zayn et Louis pouvaient conduire légalement. Je me mis à côté de Zayn et Christopher s’installa sur la banquette arrière, en râlant, comme à son habitude. Durant le trajet, les deux garçons étaient restés silencieux, pour le plus grand bonheur de mes oreilles. J’aime beaucoup Christopher c’est mon petit frère après tout, mais des fois, il est vraiment casse-pied. Et Zayn, au lieu d’ignorer ses remarques, lui répond, ce qui donne encore plus d’importance à Christopher. Lorsque nous arrivâmes chez Victor, il nous accueillit avec joie, mais il nous dit qu’il était désolé de l’ennui qu’il avait causé à Zayn. C’est vrai que le monde entier croit que Zayn est gay. Ce que nous doutons toujours, à vrai dire. Victor nous dit également que sa sœur était là, il allait nous la présenter. Nous entrâmes et Victor me prit dans ses bras. En fait, il ne m’avait pas reconnue tout de suite. Je lui présentai Christopher qui le dévisagea de haut en bas. Victor fit de même et commença à rigoler. C’est vrai qu’ils se ressemblent quand même. Ils ont tous les deux les cheveux noirs, les yeux verts-gris et ils sont tous les deux mécheux.
Victor : C’est gentil de m’amener un mini-moi, Margot !
Christopher : *tout bas* Sauf que moi je ne suis pas gay.
J’espère avoir été la seule à entendre sa remarque. Je lui donnai un coup de coude dans les côtes. Je ne comprenais pas ce qu’il avait contre les homosexuels. Mais c’était vraiment désagréable. Je discuterais avec lui ce soir, comme nous ne seront rien qu’à deux. Les garçons devaient se rendre sur un lieu de tournage, ils avaient une vidéo à préparer. Son but principal était de montrer que Liam allait bien. Ils allaient aussi inciter les fans à voter pour eux pour un award. Je ne sais plus trop, mais ils ne seront pas là de la soirée et vont probablement passer la nuit là-bas. Quoiqu’il en soit, si Christopher fait une remarque déplacée, il va mourir ce soir. Nous rejoignîmes la sœur de Victor dans le salon. Elle s’appelle Jade. Elle était magnifique. Elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à Victor. Il nous expliqua qu’ils étaient des faux jumeaux. Mais la ressemblance était frappante quand même. Je me présentai, Christopher fit de même et puis vint le tour de Zayn.
Jade : Non, ne dites rien. Vous êtes le fameux Zayn ?
Zayn : Fameux ? Haha, oui c’est moi.
Jade: Ravie d’enfin faire ta connaissance, enfoiré.
Zayn : P-pardon ?
Jade: Oui, tu as bien entendu. Enfoiré qui brise le cœur de mon frère.
À ce moment-là, nous nous retournâmes tous vers Victor qui était devenu écarlate en quelques secondes. Zayn ne savait plus quoi dire. Il bafouillait quelques mots incompréhensibles. La fille, j’avais limite envie de la féliciter. Elle venait de plomber l’ambiance en un temps record. Christopher a explosé de rire.
Christopher : Tu sais plus quoi diiiire ? Haha, mais tu crains vraiment en fait !
Jade : Je te ne le fais pas dire !
Et Christopher tapa dans la main de Jade. Ils étaient faits pour s’entendre, ces deux là. Zayn sortit du salon pour aller dans le jardin. Victor le suivit en s’excusant, en lui disant qu’il n’aurait jamais dû raconter ça à sa sœur. D’un côté, Zayn et Victor, malheureux tous les deux. De l’autre, Christopher et Jade, contents de ce qu’ils ont fait. Je ne savais pas où me mettre. Devais-je aller avec Christopher et lui donner une bonne baffe pour qu’il arrête d’être aussi con ? Ou devais-je aller arranger l’histoire Zayn-Victor ? Je ne savais pas quoi faire. Alors je fis ce qui me semblait bon. Je pris Jade par le bras et la força à aller s’excuser. Christopher nous suivit. Nous étions maintenant tous dans le jardin. Zayn était très énervé et Victor avait les larmes aux yeux. Ça faisait de la peine à voir.
Moi : Bon, Jade, tu vas t’excuser parce que là t’as vraiment foutu la merde. En quelque sorte, Zayn n’a pas brisé le cœur de Victor, parce que Zayn ne lui a jamais dit qu’il ne l’aimait pas.
Zayn : Ouais, mais euh …
Moi : Zayn, ta gueule. Mettez les choses au point, merde quoi. On dirait des amourettes stupides d’adolescents de 15ans.
Christopher : J’ai 15ans et je t’emmerde.
Moi : J’ai dit ça exprès, moi aussi je t’aime. Non, mais sérieusement. Vous êtes bien tous adultes, n’est-ce pas ? Alors arrêtez vos gamineries. Zayn, dis-nous ce que tu ressens pour Victor, MAINTENANT.
Zayn : Je … Ben, je l’aime bien quoi.
Jade : Développe, hein.
Zayn : Je, je l’apprécie.
Moi : Zayn, fais pas chier.
Zayn : Bon, d’accooooord. Je vais être sincère. Disons que Victor, c’est la première fois qu’un mec m’attire. Mais je n’ai pas l’impression de vouloir être avec toi … Enfin, j’adore être en ta compagnie et on s’amuse bien, mais je … Je t’aime bien comme super ami quoi ! Si j’étais plus libre, on pourrait essayer toi et moi, mais voilà, ici je me fais tuer par les managers à chaque geste déplacé et puis je ne crois pas avoir le temps pour être en couple que ça soit avec toi ou avec une fille. Et surtout, je n’assumerais pas. Je ne crois pas être homosexuel, juste que j’ai de l’attirance pour certains mecs, surtout toi, en fait. Mais tu vois, je ne veux pas te faire de mal, tu compte beaucoup pour moi, mais ce n’est pas trop possible, toi et moi. Je suis vraiment désolé.
Victor : Je ne vais pas te forcer à aimer les hommes, non plus. C’est vrai que ça aurait été dur. Je n’aurais pas supporté le fait que tu sois hyper célèbre, après on se ferait critiquer partout parce que tout le monde n’a pas l’esprit ouvert. Je m’excuse de t’avoir causé autant d’ennuis.
Et Zayn prit Victor dans ses bras. On se croirait presque dans les feux de l’amour. Mais ça avait un petit côté mignon quand même. Christopher levait les yeux au ciel. J’ai entendu Jade et Zayn discuter après. Elle lui dit qu’elle était désolée d’avoir été si directe. Il lui dit qu’il n’y avait pas mal, ça mettait toute cette relation au clair. Ensuite, Zayn a expliqué à Victor qu’ils n’étaient plus censés se voir. Il fut attristé de la nouvelle, mais Zayn aussi. Je pense qu’ils s’aiment beaucoup en tant qu’amis. Nous fîmes un peu connaissance avec Jade. Elle était sympa, mais elle manquait de tact dans ce qu’elle disait. Par exemple, quand Zayn lui a dit qu’il faisait partie des One Direction, elle lui a répondu : « Ah ouiiii, je connais ! C’est ce groupe hyper chiant qui chante des musiques de merde ! ». Le genre de fille qui n’a pas sa langue dans sa poche. Très directe. À peu près une heure plus tard, nous décidâmes de rentrer. Je voyais que Zayn était énervé de ce que Jade disait. Moi je trouvais ça mignon. Aussi improbable que cela puisse paraître, je les voyais plutôt bien ensemble. Mais je n’osais pas lui dire, ça l’aurait énervé encore plus. Mais je ne pouvais pas m’empêcher de pouffer de rire quand je le voyais soupirer de colère. Nous retournâmes à la maison vers 17h et les garçons étaient tous rentrés. Niall avait passé la journée au golf. Harry était revenu du club de golf avec quelques blessures dont une pommette ouverte, mais rien de grave. Louis était partit se balader dans un parc avec Eleanor, en amoureux. Lorsque j’ai vu Liam, j’ai couru vers lui et j’ai sauté dans ses bras.
Moi : Oh, tu n’imagine même pas à quel point ça me fait trop plaisir de te voir autre part que dans cet hôpital !
Liam : Oui, mais c’est exceptionnel, c’est juste pour la vidéo de ce soir … Normalement, je devrais rester en chaise roulante, mais ça n’aurait pas été évident pour tourner une vidéo.
Moi : Et, ça va ? Tu … Tu n’as pas mal ou quoi que ce soit ?
Liam : Non, bizarrement, ce soir, je pète la forme !
Et Liam commença à danser. Je lui disais d’y aller doucement quand même, mais le voir si souriant me rendait vraiment heureuse. Puis, d’un coup, ses jambes commencèrent à flancher et il s’effondra dans mes bras.
Moi : Liam ? Liam ? LIAM !
Je voyais les autres en train de se retenir de rire. Liam se releva et il rigolait à pleines dents.
Liam : Je n’ose même pas imaginer la tête que t’as faite ! Haha, j’en peux plus.
Moi : Mais … *reprenant ses esprits* Mais ce n’était pas drôle bordel ! J’ai eu trop peur là !
Liam : Ne t’inquiète pas, je vais très bien. Je me sens vraiment en pleine forme, surtout aujourd’hui.
Niall : Il a proposé un rendez-vous à Mia.
Louis : Et elle a accepté !
Harry : En plus, elle va l’accompagner vendredi lors du Meet and Greet.
Niall : Et il compte lui demander de sortir avec, devant tout le monde.
Harry : Mais c’est un secret.
Louis : Donc on ne peut le dire à personne, même pas à toi.
Niall : Mais Zayn, il peut le savoir, parce que Zayn, c’est Zayn quoi.
Liam : Les gaaaaaars ! Je vous faisais confiance, merde !
Zayn : Je suis super content pour toi Liam !
Christopher : Bon, ce n’est pas tout ça, mais vous ne devriez pas partir ?
Louis : Le nain, il veut nous expulser de notre maison ou je rêve ?
Christopher : JE NE SUIS PAS UN NAIN.
Moi : Bref, passons ! Christopher, tu veux qu’on mange quoi ce soir ?
Christopher : Je sais pas, tu proposes quoi ?
Moi : Tu veux qu’on commande des pizzas ?
Christopher : Des pizzas ? Non, c’est trop gras.
Moi : Ben justement, du gras ça te ferait du bien, t’as vu comment t’es tout mince ?
Christopher : Eh bien, tu n’as qu’à me refiler un peu de ta graisse, t’en as en réserve de toute façon, non ?
Ma main est partie toute seule. Je n’ai jamais voulu le frapper, mais là c’en était trop. Il est insupportable. Il me regarda, choqué que je l’ai frappé. Il monta dans sa chambre, fâché.
Moi : Aaaaargh, j’en ai marre d’avoir ce type comme frère !
Niall : Ne t’inquiète pas, on se vengera.
Harry : Depuis le temps que j’en ai envie !
Zayn : Je dois avouer que ça me démange aussi.
Louis : Il va payer pour tout ce qu’il a fait, notre vengeance sera énorme.
Moi : J’ai déjà quelques idées en tête.
Niall, Harry, Zayn & Louis : NOUS AUSSI :)
Liam : Moi je l’aime bien, il est sympa !
Harry, Zayn, Louis, Niall et moi tournâmes la tête en même temps vers Liam, étonnés. Les garçons partirent peu de temps après. Je me retrouvais donc seule. Enfin, pas vraiment seule, vu que Christopher était là, mais il s’était enfermé dans sa chambre. J’avais commandé des sushis, je sais qu’il adore ça. Je suis montée avec le plat des sushis et j’ai toqué à sa porte. Je ne reçu pas de réponse alors j’ouvris la porte. Il était appuyé sur le rebord de la fenêtre, en train de fumer. Il ne m’avait pas entendue entrer.
Moi : Bon, je vais fermer les yeux sur ta cigarette, cette fois-ci. Je venais m’excuser de t’avoir baffer, mais faut avouer que tu l’avais mérité, quand même.
Christopher : Ah, tu m’as fait peur ! Oh, t’as … T’as commandé des sushis ?
Moi : Oui, je sais que t’aime beaucoup les sushis, alors voilà …
Christopher : Ow, c’est gentil … Je … Je m’excuse d’être aussi désagréable avec vous.
Moi : Ça te dit qu’on se fasse une soirée film ?
Christopher : Tu me laisse choisir ?
Moi : Euh, on va dire que oui …
Je pris sa clope et la mit en bouche. Ça faisait longtemps que je ne n’avais plus fumé. J’avais arrêté, pour Niall, principalement. Je n’étais pas une grosse fumeuse, mais en soirée je fumais parfois un paquet. Christopher et moi, on se partageait quelques cigarettes. Mais après je lui confisquai son paquet. Je n’étais pas forcément d’accord avec le fait qu’il fume à son âge. Il ne protesta pas, il savait que je faisais ça pour son bien. Nous mangeâmes les sushis à la vitesse éclair. Ensuite, nous fouillâmes la maison entière, à la recherche de la cachette à nourriture de Niall. Nous la trouvâmes enfin et prîmes deux paquets de chips et un paquet de cacahuètes au paprika. Christopher choisit deux DVD. Deux films d’horreur, ce qu’il adore. Moi je n’en suis vraiment pas fan, mais c’était pour lui faire plaisir. Il prit Insidous et Massacre À La Tronçonneuse. On s’installa dans les divans avec nos couettes et nos chips-cacahuètes. Après ces deux films-là, il était environs 23h. Mais Christopher avait encore envie de regarder des films. Alors il en choisit deux de plus, encore des films d’horreur. Une fois les films finis, il était passé 1h du matin. Nous avions alors décidé d’aller nous coucher. Christopher partit dans sa chambre et moi dans celle que je partage avec Niall. Je me mis en pyjama et me coucha. Le truc, c’est qu’après tout ces films d’horreur, je n’arrivais plus à dormir. Le moindre petit bruit me faisait sursauter et j’allumais ma lampe de chevet sans arrêt, pour vérifier s’il n’y avait personne dans la chambre. Je regardai mon réveil, il était maintenant 2h. Je me suis dit que je devais aller voir Christopher, et dormir avec lui, comme on faisait quand nous étions petits. C’était ridicule, mais je dois avouer que d’être dans les bras de Christopher me donnerait un peu moins la trouille. Je pense qu’il n’acceptera pas, mais bon. Je mis ma couverture sur mon dos et pris mon coussin. Je sortis de la chambre pour me diriger vers celle de Christopher et je vis quelqu’un dans le couloir. C’était lui, il s’apprêtait à venir dans ma chambre parce qu’il avait autant la trouille que moi. Lorsque nous nous vîmes, tous les deux avec notre couverture sur le dos et notre coussin en main, nous éclatâmes de rire. Christopher vint dans ma chambre et il dormit avec moi, comme au bon vieux temps. Je sais que c’est stupide de faire ça à 17 et 15ans, mais nous adorions ça et j’ai rarement aussi bien dormit que cette nuit-là, dans ses bras. Le lendemain matin, Niall vint dans mon lit, pour me faire des câlins, mais il fut surpris de voir que je n’étais pas seule dans le lit. En plus, il s’était assis sur Christopher qui était recouvert entièrement par la couverture. Il poussa un « AÏE ! ».
Niall : Y’A UN HOMME DANS LE LIT D’MA FEMME ?
Il leva la couette et découvrit Christopher.
Niall : Et en plus, vous êtes des incestes dans la famille, haha.
Et Niall explosa de rire. Zayn vint dans la chambre, il nous apporta des croissants. Et d’un coup, nos relations avec Christopher s’étaient améliorées. Du moins, pour l’instant …
  • Chapitre 74 :

En sortant, nous vîmes Christopher sortir d’un taxi garé devant l’appart’.

Christopher : Merci de m’abandonner à l’hôpital, hein. Liam s’est endormi, je me suis retrouvé tout seul. J’ai galéré pour trouver la sortie, en plus. Vous me le payerez.

Zayn : Quoi ? T’avais peur tout seul ? Moonh, on veut jouer les durs mais au fond, t’as peur de prendre un taxi tout seul ? Pauvre chou.

Christopher : Ta gueule, le pédé.

Zayn : MAIS JE SUIS PAS GAY, MERDE.

Moi : Christopher, arrête de chercher la merde.

Christopher : Bon, moi je rentre, vous me cassez les couilles.

Zayn : Pour qu’on te les casse, faudrait d’abord que t’en aies.

Christopher : J’ignore cette remarque très nulle.

Moi : Wow. Calmez vos slips les garçons. Christopher désolée pour toi (et aussi pour nous, en fait) mais on ne peut pas te laisser seul à la maison.

Christopher : Ta blague est de mauvais goût.

Moi : Probablement parce que ce n’était pas une blague. Allez, viens avec nous.

Christopher : Je vous hais.

Zayn : C’est cool, parce que c’est réciproque ;)

Christopher : Vous allez où encore ?

Moi : Hum, chez un ami à Zayn. Il s’appelle Victor.

Christopher : Victor ? Ah, c’est ton petit ami, ça, non ?

Moi : Arrête, ce n’est plus drôle. Oui, Victor l’a embrassé quelque fois, mais c’est tout maintenant. Et tu as intérêt à te tenir correctement chez lui. Si je t’entends une seule fois dire du mal du fait que Victor aime les mecs, je te promets, tu passeras le reste du séjour enfermé dans le sous-sol au pain sec et à l’eau, si on est gentils.

Zayn : Tu ferais une excellente mère, dis-donc.

Moi : Merci de ton ironie, c’est vrai qu’on en a besoin en ce moment ! À partir de maintenant, je ne veux plus vous entendre dire un seul minuscule mot.

Je n’aime pas trop donner des ordres, mais là, il faut avouer que c’était assez jouissif. Christopher qui se tait, je ne connais pas plus grand bonheur. Nous montâmes dans la toute nouvelle voiture de Zayn. Zayn venait de décrocher son permis, ce qui facilitait pas mal de choses vu que les autres ne l’avaient pas encore. Seuls Zayn et Louis pouvaient conduire légalement. Je me mis à côté de Zayn et Christopher s’installa sur la banquette arrière, en râlant, comme à son habitude. Durant le trajet, les deux garçons étaient restés silencieux, pour le plus grand bonheur de mes oreilles. J’aime beaucoup Christopher c’est mon petit frère après tout, mais des fois, il est vraiment casse-pied. Et Zayn, au lieu d’ignorer ses remarques, lui répond, ce qui donne encore plus d’importance à Christopher. Lorsque nous arrivâmes chez Victor, il nous accueillit avec joie, mais il nous dit qu’il était désolé de l’ennui qu’il avait causé à Zayn. C’est vrai que le monde entier croit que Zayn est gay. Ce que nous doutons toujours, à vrai dire. Victor nous dit également que sa sœur était là, il allait nous la présenter. Nous entrâmes et Victor me prit dans ses bras. En fait, il ne m’avait pas reconnue tout de suite. Je lui présentai Christopher qui le dévisagea de haut en bas. Victor fit de même et commença à rigoler. C’est vrai qu’ils se ressemblent quand même. Ils ont tous les deux les cheveux noirs, les yeux verts-gris et ils sont tous les deux mécheux.

Victor : C’est gentil de m’amener un mini-moi, Margot !

Christopher : *tout bas* Sauf que moi je ne suis pas gay.

J’espère avoir été la seule à entendre sa remarque. Je lui donnai un coup de coude dans les côtes. Je ne comprenais pas ce qu’il avait contre les homosexuels. Mais c’était vraiment désagréable. Je discuterais avec lui ce soir, comme nous ne seront rien qu’à deux. Les garçons devaient se rendre sur un lieu de tournage, ils avaient une vidéo à préparer. Son but principal était de montrer que Liam allait bien. Ils allaient aussi inciter les fans à voter pour eux pour un award. Je ne sais plus trop, mais ils ne seront pas là de la soirée et vont probablement passer la nuit là-bas. Quoiqu’il en soit, si Christopher fait une remarque déplacée, il va mourir ce soir. Nous rejoignîmes la sœur de Victor dans le salon. Elle s’appelle Jade. Elle était magnifique. Elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à Victor. Il nous expliqua qu’ils étaient des faux jumeaux. Mais la ressemblance était frappante quand même. Je me présentai, Christopher fit de même et puis vint le tour de Zayn.

Jade : Non, ne dites rien. Vous êtes le fameux Zayn ?

Zayn : Fameux ? Haha, oui c’est moi.

Jade: Ravie d’enfin faire ta connaissance, enfoiré.

Zayn : P-pardon ?

Jade: Oui, tu as bien entendu. Enfoiré qui brise le cœur de mon frère.

À ce moment-là, nous nous retournâmes tous vers Victor qui était devenu écarlate en quelques secondes. Zayn ne savait plus quoi dire. Il bafouillait quelques mots incompréhensibles. La fille, j’avais limite envie de la féliciter. Elle venait de plomber l’ambiance en un temps record. Christopher a explosé de rire.

Christopher : Tu sais plus quoi diiiire ? Haha, mais tu crains vraiment en fait !

Jade : Je te ne le fais pas dire !

Et Christopher tapa dans la main de Jade. Ils étaient faits pour s’entendre, ces deux là. Zayn sortit du salon pour aller dans le jardin. Victor le suivit en s’excusant, en lui disant qu’il n’aurait jamais dû raconter ça à sa sœur. D’un côté, Zayn et Victor, malheureux tous les deux. De l’autre, Christopher et Jade, contents de ce qu’ils ont fait. Je ne savais pas où me mettre. Devais-je aller avec Christopher et lui donner une bonne baffe pour qu’il arrête d’être aussi con ? Ou devais-je aller arranger l’histoire Zayn-Victor ? Je ne savais pas quoi faire. Alors je fis ce qui me semblait bon. Je pris Jade par le bras et la força à aller s’excuser. Christopher nous suivit. Nous étions maintenant tous dans le jardin. Zayn était très énervé et Victor avait les larmes aux yeux. Ça faisait de la peine à voir.

Moi : Bon, Jade, tu vas t’excuser parce que là t’as vraiment foutu la merde. En quelque sorte, Zayn n’a pas brisé le cœur de Victor, parce que Zayn ne lui a jamais dit qu’il ne l’aimait pas.

Zayn : Ouais, mais euh …

Moi : Zayn, ta gueule. Mettez les choses au point, merde quoi. On dirait des amourettes stupides d’adolescents de 15ans.

Christopher : J’ai 15ans et je t’emmerde.

Moi : J’ai dit ça exprès, moi aussi je t’aime. Non, mais sérieusement. Vous êtes bien tous adultes, n’est-ce pas ? Alors arrêtez vos gamineries. Zayn, dis-nous ce que tu ressens pour Victor, MAINTENANT.

Zayn : Je … Ben, je l’aime bien quoi.

Jade : Développe, hein.

Zayn : Je, je l’apprécie.

Moi : Zayn, fais pas chier.

Zayn : Bon, d’accooooord. Je vais être sincère. Disons que Victor, c’est la première fois qu’un mec m’attire. Mais je n’ai pas l’impression de vouloir être avec toi … Enfin, j’adore être en ta compagnie et on s’amuse bien, mais je … Je t’aime bien comme super ami quoi ! Si j’étais plus libre, on pourrait essayer toi et moi, mais voilà, ici je me fais tuer par les managers à chaque geste déplacé et puis je ne crois pas avoir le temps pour être en couple que ça soit avec toi ou avec une fille. Et surtout, je n’assumerais pas. Je ne crois pas être homosexuel, juste que j’ai de l’attirance pour certains mecs, surtout toi, en fait. Mais tu vois, je ne veux pas te faire de mal, tu compte beaucoup pour moi, mais ce n’est pas trop possible, toi et moi. Je suis vraiment désolé.

Victor : Je ne vais pas te forcer à aimer les hommes, non plus. C’est vrai que ça aurait été dur. Je n’aurais pas supporté le fait que tu sois hyper célèbre, après on se ferait critiquer partout parce que tout le monde n’a pas l’esprit ouvert. Je m’excuse de t’avoir causé autant d’ennuis.

Et Zayn prit Victor dans ses bras. On se croirait presque dans les feux de l’amour. Mais ça avait un petit côté mignon quand même. Christopher levait les yeux au ciel. J’ai entendu Jade et Zayn discuter après. Elle lui dit qu’elle était désolée d’avoir été si directe. Il lui dit qu’il n’y avait pas mal, ça mettait toute cette relation au clair. Ensuite, Zayn a expliqué à Victor qu’ils n’étaient plus censés se voir. Il fut attristé de la nouvelle, mais Zayn aussi. Je pense qu’ils s’aiment beaucoup en tant qu’amis. Nous fîmes un peu connaissance avec Jade. Elle était sympa, mais elle manquait de tact dans ce qu’elle disait. Par exemple, quand Zayn lui a dit qu’il faisait partie des One Direction, elle lui a répondu : « Ah ouiiii, je connais ! C’est ce groupe hyper chiant qui chante des musiques de merde ! ». Le genre de fille qui n’a pas sa langue dans sa poche. Très directe. À peu près une heure plus tard, nous décidâmes de rentrer. Je voyais que Zayn était énervé de ce que Jade disait. Moi je trouvais ça mignon. Aussi improbable que cela puisse paraître, je les voyais plutôt bien ensemble. Mais je n’osais pas lui dire, ça l’aurait énervé encore plus. Mais je ne pouvais pas m’empêcher de pouffer de rire quand je le voyais soupirer de colère. Nous retournâmes à la maison vers 17h et les garçons étaient tous rentrés. Niall avait passé la journée au golf. Harry était revenu du club de golf avec quelques blessures dont une pommette ouverte, mais rien de grave. Louis était partit se balader dans un parc avec Eleanor, en amoureux. Lorsque j’ai vu Liam, j’ai couru vers lui et j’ai sauté dans ses bras.

Moi : Oh, tu n’imagine même pas à quel point ça me fait trop plaisir de te voir autre part que dans cet hôpital !

Liam : Oui, mais c’est exceptionnel, c’est juste pour la vidéo de ce soir … Normalement, je devrais rester en chaise roulante, mais ça n’aurait pas été évident pour tourner une vidéo.

Moi : Et, ça va ? Tu … Tu n’as pas mal ou quoi que ce soit ?

Liam : Non, bizarrement, ce soir, je pète la forme !

Et Liam commença à danser. Je lui disais d’y aller doucement quand même, mais le voir si souriant me rendait vraiment heureuse. Puis, d’un coup, ses jambes commencèrent à flancher et il s’effondra dans mes bras.

Moi : Liam ? Liam ? LIAM !

Je voyais les autres en train de se retenir de rire. Liam se releva et il rigolait à pleines dents.

Liam : Je n’ose même pas imaginer la tête que t’as faite ! Haha, j’en peux plus.

Moi : Mais … *reprenant ses esprits* Mais ce n’était pas drôle bordel ! J’ai eu trop peur là !

Liam : Ne t’inquiète pas, je vais très bien. Je me sens vraiment en pleine forme, surtout aujourd’hui.

Niall : Il a proposé un rendez-vous à Mia.

Louis : Et elle a accepté !

Harry : En plus, elle va l’accompagner vendredi lors du Meet and Greet.

Niall : Et il compte lui demander de sortir avec, devant tout le monde.

Harry : Mais c’est un secret.

Louis : Donc on ne peut le dire à personne, même pas à toi.

Niall : Mais Zayn, il peut le savoir, parce que Zayn, c’est Zayn quoi.

Liam : Les gaaaaaars ! Je vous faisais confiance, merde !

Zayn : Je suis super content pour toi Liam !

Christopher : Bon, ce n’est pas tout ça, mais vous ne devriez pas partir ?

Louis : Le nain, il veut nous expulser de notre maison ou je rêve ?

Christopher : JE NE SUIS PAS UN NAIN.

Moi : Bref, passons ! Christopher, tu veux qu’on mange quoi ce soir ?

Christopher : Je sais pas, tu proposes quoi ?

Moi : Tu veux qu’on commande des pizzas ?

Christopher : Des pizzas ? Non, c’est trop gras.

Moi : Ben justement, du gras ça te ferait du bien, t’as vu comment t’es tout mince ?

Christopher : Eh bien, tu n’as qu’à me refiler un peu de ta graisse, t’en as en réserve de toute façon, non ?

Ma main est partie toute seule. Je n’ai jamais voulu le frapper, mais là c’en était trop. Il est insupportable. Il me regarda, choqué que je l’ai frappé. Il monta dans sa chambre, fâché.

Moi : Aaaaargh, j’en ai marre d’avoir ce type comme frère !

Niall : Ne t’inquiète pas, on se vengera.

Harry : Depuis le temps que j’en ai envie !

Zayn : Je dois avouer que ça me démange aussi.

Louis : Il va payer pour tout ce qu’il a fait, notre vengeance sera énorme.

Moi : J’ai déjà quelques idées en tête.

Niall, Harry, Zayn & Louis : NOUS AUSSI :)

Liam : Moi je l’aime bien, il est sympa !

Harry, Zayn, Louis, Niall et moi tournâmes la tête en même temps vers Liam, étonnés. Les garçons partirent peu de temps après. Je me retrouvais donc seule. Enfin, pas vraiment seule, vu que Christopher était là, mais il s’était enfermé dans sa chambre. J’avais commandé des sushis, je sais qu’il adore ça. Je suis montée avec le plat des sushis et j’ai toqué à sa porte. Je ne reçu pas de réponse alors j’ouvris la porte. Il était appuyé sur le rebord de la fenêtre, en train de fumer. Il ne m’avait pas entendue entrer.

Moi : Bon, je vais fermer les yeux sur ta cigarette, cette fois-ci. Je venais m’excuser de t’avoir baffer, mais faut avouer que tu l’avais mérité, quand même.

Christopher : Ah, tu m’as fait peur ! Oh, t’as … T’as commandé des sushis ?

Moi : Oui, je sais que t’aime beaucoup les sushis, alors voilà …

Christopher : Ow, c’est gentil … Je … Je m’excuse d’être aussi désagréable avec vous.

Moi : Ça te dit qu’on se fasse une soirée film ?

Christopher : Tu me laisse choisir ?

Moi : Euh, on va dire que oui …

Je pris sa clope et la mit en bouche. Ça faisait longtemps que je ne n’avais plus fumé. J’avais arrêté, pour Niall, principalement. Je n’étais pas une grosse fumeuse, mais en soirée je fumais parfois un paquet. Christopher et moi, on se partageait quelques cigarettes. Mais après je lui confisquai son paquet. Je n’étais pas forcément d’accord avec le fait qu’il fume à son âge. Il ne protesta pas, il savait que je faisais ça pour son bien. Nous mangeâmes les sushis à la vitesse éclair. Ensuite, nous fouillâmes la maison entière, à la recherche de la cachette à nourriture de Niall. Nous la trouvâmes enfin et prîmes deux paquets de chips et un paquet de cacahuètes au paprika. Christopher choisit deux DVD. Deux films d’horreur, ce qu’il adore. Moi je n’en suis vraiment pas fan, mais c’était pour lui faire plaisir. Il prit Insidous et Massacre À La Tronçonneuse. On s’installa dans les divans avec nos couettes et nos chips-cacahuètes. Après ces deux films-là, il était environs 23h. Mais Christopher avait encore envie de regarder des films. Alors il en choisit deux de plus, encore des films d’horreur. Une fois les films finis, il était passé 1h du matin. Nous avions alors décidé d’aller nous coucher. Christopher partit dans sa chambre et moi dans celle que je partage avec Niall. Je me mis en pyjama et me coucha. Le truc, c’est qu’après tout ces films d’horreur, je n’arrivais plus à dormir. Le moindre petit bruit me faisait sursauter et j’allumais ma lampe de chevet sans arrêt, pour vérifier s’il n’y avait personne dans la chambre. Je regardai mon réveil, il était maintenant 2h. Je me suis dit que je devais aller voir Christopher, et dormir avec lui, comme on faisait quand nous étions petits. C’était ridicule, mais je dois avouer que d’être dans les bras de Christopher me donnerait un peu moins la trouille. Je pense qu’il n’acceptera pas, mais bon. Je mis ma couverture sur mon dos et pris mon coussin. Je sortis de la chambre pour me diriger vers celle de Christopher et je vis quelqu’un dans le couloir. C’était lui, il s’apprêtait à venir dans ma chambre parce qu’il avait autant la trouille que moi. Lorsque nous nous vîmes, tous les deux avec notre couverture sur le dos et notre coussin en main, nous éclatâmes de rire. Christopher vint dans ma chambre et il dormit avec moi, comme au bon vieux temps. Je sais que c’est stupide de faire ça à 17 et 15ans, mais nous adorions ça et j’ai rarement aussi bien dormit que cette nuit-là, dans ses bras. Le lendemain matin, Niall vint dans mon lit, pour me faire des câlins, mais il fut surpris de voir que je n’étais pas seule dans le lit. En plus, il s’était assis sur Christopher qui était recouvert entièrement par la couverture. Il poussa un « AÏE ! ».

Niall : Y’A UN HOMME DANS LE LIT D’MA FEMME ?

Il leva la couette et découvrit Christopher.

Niall : Et en plus, vous êtes des incestes dans la famille, haha.

Et Niall explosa de rire. Zayn vint dans la chambre, il nous apporta des croissants. Et d’un coup, nos relations avec Christopher s’étaient améliorées. Du moins, pour l’instant …

6PM
Chapitre 73 :
Moi : Tu dois me parler à propos de quoi ?
Niall : Ben, j’sais pas, réfléchis un peu.
Moi : À propos de la robe que tu m’as promis d’acheter ? :D
Niall : Fais un peu travailler les quelques neurones qui te restent qui ne sont pas reliées à mon portefeuille.
Moi : Mmmh, tu dois me parler à propos du fait que je veux des bébés ?
Niall : *soupir* Fais un peu travailler les quelques neurones qui ne sont pas reliées à ton utérus.
Moi : Haha, je ne sais pas alors ! Qu’est-ce que tu veux ?
Niall : On va y arriver. Bon, petit indice. C’est une chose que je t’ai demandé récemment.
Moi : Une chose que tu m’as demandé récemment ? Hum … Ah oui ! Tu m’avais demandé de faire la vaisselle à ta place et en guise de réponse, je t’ai lancé l’essuie de vaisselle dans la gueule, je m’en rappelle, haha c’était marrant !
Niall : Mais je ne parlais pas du tout de ça, enfin ! Bon, autre indice. C’est une question que je t’ai posée y a pas longtemps. Et tu m’as répondu « oui ».
Moi : Est-ce que ça a un rapport avec des pizzas ?
Niall : Des … Des pizzas ?
Moi : Ben oui, avant-hier, quand on avait commandé des pizzas, tu m’avais demandé « Tu veux des anchois avec ? » et j’avais dit oui.
Niall : Tu ne te foutrais pas de moi, là, par hasard ?
Moi : Juste un peu.
Niall : Aller, sérieusement bébé !
Moi : Tu parles sûrement de ta demande en mariage que j’ai acceptée …
Niall : Tu y es ! Enfin !
Moi : Tu sais bien que je n’aime pas parler de ça, c’est trop bizarre.
Niall : Tu dis que tu veux des bébés mais le mariage c’est bizarre selon toi ?
Moi : Mais je dis ça pour plaisanter ! Et puis je ne veux pas de bébés maintenant, c’est beaucoup trop tôt ! Et je pense pareil pour le mariage. Je n’ai même pas encore mes 18 ans …
Niall : Ta mère s’est mariée à 18 ans, je me trompe ?
Moi : Oui, mais ce n’est pas pareil ! Elle a été forcée par ses parents parce qu’elle était tombée enceinte et à l’époque ça ne faisait pas d’avoir un enfant sans être mariée. Donc ce n’est pas comparable !
Niall : Bon, d’accord … Ok, on ne parle plus de ça pour l’instant. Parce que t’es encore mineure. Mais je te promets, le jour de tes 18 ans, je vais te harceler haha ! Tu vas avoir 18 ans quand ?
Moi : Quoi, tu ne sais même pas ma date d’anniversaire ?
Niall : Siiii. Mais je n’ai pas envie de le dire.
Moi : Tu joues mal la comédie mon amour. C’est le 1er mars. Dans 2 semaines et demi, donc.
Niall : Hééé, le 1er mars, comme …
Moi : Oui ! Comme ton idole, Justin. Au fait, je dis ça juste comme ça, mais … 18 ans, ce n’est pas rien. Ça mérite une grande fête surprise, tu ne crois pas ?
Niall : Une grande fête surprise organisée par ton amoureux, ça t’ira ?
Moi : Ah mais je ne parlais pas forcément de moi, hein. Toute personne mérite une grande fête le jour de ses 18 ans. Surtout moi.
Niall : Pourquoi surtout toi ?
Moi : Parce que je suis gentille et que, comme j’ai le meilleur amoureux du monde, je vais avoir droit à la meilleure fête du monde, n’est-ce pas ?
Niall : Toi t’as chopé le truc, hein. Un compliment et je suis à tes pieds haha.
Moi : Je te connais tellement bien :)
Il me serra fort dans ses bras et me jeta dans le fauteuil. Il me fit des bisous dans le cou et puis se releva.
Niall : T’as vu comme il fait beau ? Ça te dirait qu’on aille à la piscine un jour ?
Moi : Tu sais, pour me voir en petite tenue, il suffit de demander. Puis on peut même monter dans la chambre, là maintenant.
Niall : Tu ne penses qu’à ça ou des fois tu te calmes ? Non, mais je veux aller nager, j’aime beaucoup être dans l’eau.
Moi : Mais je plaisantais rolàlà. Bien sûr, on y va quand tu veux. Mais il faudra que tu m’achète un bikini avant parce que tu vois, je n’en ai pas avec.
Niall : À part au sexe et à mon portefeuille, tu penses à d’autres choses dans la vie ?
Moi : Ouais, il y a une chose à laquelle je pense sans arrêt, c’est toi.
Niall : Oh, ça c’était mignon.
Moi : Bon, et à propos de ma robe ? Parce que j’en aurais besoin vendredi tu sais.
Niall : Ben quoi ? Je vais te la payer et c’est tout.
Moi : Oui, mais faudrait aller faire du shopping pour la choisir et …
Niall : Euh, non. JE vais la choisir. Toi, tu vas rester ici et c’est tout. Fais-moi confiance ! Ha ben tiens, je vais y aller maintenant, j’ai du temps libre. Mais tu n’auras pas le droit de la voir avant vendredi d’accord ?
Moi : Mmmh, d’accord. Choisis-la bien alors !
Niall : Ne t’inquiète pas pour ça.
Il me fit un baiser rapide et partit faire du shopping. J’étais désormais toute seule dans l’appartement. J’avais allumé la télé et un des garçons rentra. Il s’approcha de moi.
Harry : Tu fais quoi de beau ?
Moi : Oh rien, je regarde les pubs. Mais c’est chiant, elles sont toujours interrompues par des films !
Harry : Gnié.
Moi : Ha mais c’est toi, en fait, Harry ! Alors, raconte. Comment s’est passé ton entrée par effraction chez le frère de la femme de ta vie ?
Harry : Oh, super. J’ai appris trois trucs importants. En fait, dans la cuisine, sur la table il y avait une boîte emballée. Une étiquette était accrochée à la boîte et sur l’étiquette il était écrit « Happy birthday Amber xx ». J’ai ouvert la boîte. Il y avait dedans genre 3-4 peluches toutes mignonnes.
Moi : Donc ?
Harry : Donc la femme de ma vie s’appelle Amber, c’est bientôt son anniversaire et elle aime beaucoup les peluches toutes douces.
Moi : Tu n’as pas pensé que son frère pourrait avoir une petite fille qui s’appelle Amber ? En tout cas, ça serait plus logique au niveau des peluches.
Harry : J’ai pensé à la même chose que toi, mais en fait, j’ai fouillé l’appartement et je n’ai pas trouvé un seul truc pour enfant. Pas de petit lit, pas de jouets, rien. Et je me suis rappelé d’un détail qui me paraissait insignifiant. Quand elle m’a emmené dans sa chambre, on a d’abord dû retirer un tas de peluches du lit pour pouvoir s’installer. Donc c’est qu’elle doit vraiment aimer les peluches si elle les prend même jusque chez son frère, non ?
Moi : Bon, d’accord, mais ça te sert à quoi tout ça ? Ok, c’est cool de savoir ce qu’elle aime et de savoir qu’elle s’appelle Amber mais … Tu ne sais toujours pas où la trouver.
Harry : Je serais fixé la semaine prochaine quand je retournerais voir son frère.
Moi : Tu me tiendras au courant, hein ? Et tu as intérêt à me la présenter parce que j’ai vraiment envie de savoir à quoi elle ressemble.
Harry : Ah, d’ailleurs à ce propos j’ai pensé à toi (et à moi par la même occasion, mais bon). J’ai trouvé une super belle photo d’elle. Alors, j’avais envie de la prendre.
Moi : T’as volé une photo ?
Harry : Tiens, regarde.
Moi : Oh, elle est mignonne ! Mais t’as vu comment elle se fringue ? C’est spécial.
Harry : Oui, j’avoue, c’est particulier. Mais j’aime bien ! Bon, je te laisse, je vais au club.
Moi : Au club ?
Harry : Ah je t’ai pas dit ? Je me suis lancé à la boxe.
Moi : Ah, ok … Bon, ben, reviens vivant, hein.
Harry : Je vais essayer haha.
Juste au moment où Harry partit, Zayn entra dans la maison.
Zayn : Hé, miss !
Moi : *en chuchotant* On ne peut pas être tranquille 5 secondes dans cette maison…
Zayn : Je te dérange ?
Moi : Oh, non, je ne faisais que me lamenter sur mon triste sort.
Zayn : Oh. Ok. On bouge ?
Moi : Comment ça ?
Zayn : Ça te dit qu’on aille chez Victor ?
Moi : Je croyais que tu n’étais plus censé le voir.
Zayn : Mais c’est un pote, je ne peux pas lui faire ça !
Moi : Pourquoi tu veux que je vienne avec ? J’ai horreur de tenir la chandelle entre deux amoureux, tu sais.
Zayn : Euh, on n’est pas amoureux. On est juste amis.
Moi : Euh, toi et moi aussi on est juste amis et moi je ne t’ai pas embrassé deux fois de suite ni fait de déclaration d’amour.
Zayn : Non, mais tu m’as sucé, ce que n’est pas mal non plus.
Moi : … Là, tu marques un point.
Zayn : Bon, on y va ou pas ?
Moi : Mais aller, moi j’étais bien là. Je regardais les pubs, tranquille dans le sofa et toi tu veux que je sorte ? Pffff.
Zayn : J’imaginais pas ta vie merdique à ce point, Margot.
Moi : Bon, aller, d’accord.
Et nous sortîmes pour rendre visite à Victor, sans savoir ce qui nous attendait là-bas.
  • Chapitre 73 :

Moi : Tu dois me parler à propos de quoi ?

Niall : Ben, j’sais pas, réfléchis un peu.

Moi : À propos de la robe que tu m’as promis d’acheter ? :D

Niall : Fais un peu travailler les quelques neurones qui te restent qui ne sont pas reliées à mon portefeuille.

Moi : Mmmh, tu dois me parler à propos du fait que je veux des bébés ?

Niall : *soupir* Fais un peu travailler les quelques neurones qui ne sont pas reliées à ton utérus.

Moi : Haha, je ne sais pas alors ! Qu’est-ce que tu veux ?

Niall : On va y arriver. Bon, petit indice. C’est une chose que je t’ai demandé récemment.

Moi : Une chose que tu m’as demandé récemment ? Hum … Ah oui ! Tu m’avais demandé de faire la vaisselle à ta place et en guise de réponse, je t’ai lancé l’essuie de vaisselle dans la gueule, je m’en rappelle, haha c’était marrant !

Niall : Mais je ne parlais pas du tout de ça, enfin ! Bon, autre indice. C’est une question que je t’ai posée y a pas longtemps. Et tu m’as répondu « oui ».

Moi : Est-ce que ça a un rapport avec des pizzas ?

Niall : Des … Des pizzas ?

Moi : Ben oui, avant-hier, quand on avait commandé des pizzas, tu m’avais demandé « Tu veux des anchois avec ? » et j’avais dit oui.

Niall : Tu ne te foutrais pas de moi, là, par hasard ?

Moi : Juste un peu.

Niall : Aller, sérieusement bébé !

Moi : Tu parles sûrement de ta demande en mariage que j’ai acceptée …

Niall : Tu y es ! Enfin !

Moi : Tu sais bien que je n’aime pas parler de ça, c’est trop bizarre.

Niall : Tu dis que tu veux des bébés mais le mariage c’est bizarre selon toi ?

Moi : Mais je dis ça pour plaisanter ! Et puis je ne veux pas de bébés maintenant, c’est beaucoup trop tôt ! Et je pense pareil pour le mariage. Je n’ai même pas encore mes 18 ans …

Niall : Ta mère s’est mariée à 18 ans, je me trompe ?

Moi : Oui, mais ce n’est pas pareil ! Elle a été forcée par ses parents parce qu’elle était tombée enceinte et à l’époque ça ne faisait pas d’avoir un enfant sans être mariée. Donc ce n’est pas comparable !

Niall : Bon, d’accord … Ok, on ne parle plus de ça pour l’instant. Parce que t’es encore mineure. Mais je te promets, le jour de tes 18 ans, je vais te harceler haha ! Tu vas avoir 18 ans quand ?

Moi : Quoi, tu ne sais même pas ma date d’anniversaire ?

Niall : Siiii. Mais je n’ai pas envie de le dire.

Moi : Tu joues mal la comédie mon amour. C’est le 1er mars. Dans 2 semaines et demi, donc.

Niall : Hééé, le 1er mars, comme …

Moi : Oui ! Comme ton idole, Justin. Au fait, je dis ça juste comme ça, mais … 18 ans, ce n’est pas rien. Ça mérite une grande fête surprise, tu ne crois pas ?

Niall : Une grande fête surprise organisée par ton amoureux, ça t’ira ?

Moi : Ah mais je ne parlais pas forcément de moi, hein. Toute personne mérite une grande fête le jour de ses 18 ans. Surtout moi.

Niall : Pourquoi surtout toi ?

Moi : Parce que je suis gentille et que, comme j’ai le meilleur amoureux du monde, je vais avoir droit à la meilleure fête du monde, n’est-ce pas ?

Niall : Toi t’as chopé le truc, hein. Un compliment et je suis à tes pieds haha.

Moi : Je te connais tellement bien :)

Il me serra fort dans ses bras et me jeta dans le fauteuil. Il me fit des bisous dans le cou et puis se releva.

Niall : T’as vu comme il fait beau ? Ça te dirait qu’on aille à la piscine un jour ?

Moi : Tu sais, pour me voir en petite tenue, il suffit de demander. Puis on peut même monter dans la chambre, là maintenant.

Niall : Tu ne penses qu’à ça ou des fois tu te calmes ? Non, mais je veux aller nager, j’aime beaucoup être dans l’eau.

Moi : Mais je plaisantais rolàlà. Bien sûr, on y va quand tu veux. Mais il faudra que tu m’achète un bikini avant parce que tu vois, je n’en ai pas avec.

Niall : À part au sexe et à mon portefeuille, tu penses à d’autres choses dans la vie ?

Moi : Ouais, il y a une chose à laquelle je pense sans arrêt, c’est toi.

Niall : Oh, ça c’était mignon.

Moi : Bon, et à propos de ma robe ? Parce que j’en aurais besoin vendredi tu sais.

Niall : Ben quoi ? Je vais te la payer et c’est tout.

Moi : Oui, mais faudrait aller faire du shopping pour la choisir et …

Niall : Euh, non. JE vais la choisir. Toi, tu vas rester ici et c’est tout. Fais-moi confiance ! Ha ben tiens, je vais y aller maintenant, j’ai du temps libre. Mais tu n’auras pas le droit de la voir avant vendredi d’accord ?

Moi : Mmmh, d’accord. Choisis-la bien alors !

Niall : Ne t’inquiète pas pour ça.

Il me fit un baiser rapide et partit faire du shopping. J’étais désormais toute seule dans l’appartement. J’avais allumé la télé et un des garçons rentra. Il s’approcha de moi.

Harry : Tu fais quoi de beau ?

Moi : Oh rien, je regarde les pubs. Mais c’est chiant, elles sont toujours interrompues par des films !

Harry : Gnié.

Moi : Ha mais c’est toi, en fait, Harry ! Alors, raconte. Comment s’est passé ton entrée par effraction chez le frère de la femme de ta vie ?

Harry : Oh, super. J’ai appris trois trucs importants. En fait, dans la cuisine, sur la table il y avait une boîte emballée. Une étiquette était accrochée à la boîte et sur l’étiquette il était écrit « Happy birthday Amber xx ». J’ai ouvert la boîte. Il y avait dedans genre 3-4 peluches toutes mignonnes.

Moi : Donc ?

Harry : Donc la femme de ma vie s’appelle Amber, c’est bientôt son anniversaire et elle aime beaucoup les peluches toutes douces.

Moi : Tu n’as pas pensé que son frère pourrait avoir une petite fille qui s’appelle Amber ? En tout cas, ça serait plus logique au niveau des peluches.

Harry : J’ai pensé à la même chose que toi, mais en fait, j’ai fouillé l’appartement et je n’ai pas trouvé un seul truc pour enfant. Pas de petit lit, pas de jouets, rien. Et je me suis rappelé d’un détail qui me paraissait insignifiant. Quand elle m’a emmené dans sa chambre, on a d’abord dû retirer un tas de peluches du lit pour pouvoir s’installer. Donc c’est qu’elle doit vraiment aimer les peluches si elle les prend même jusque chez son frère, non ?

Moi : Bon, d’accord, mais ça te sert à quoi tout ça ? Ok, c’est cool de savoir ce qu’elle aime et de savoir qu’elle s’appelle Amber mais … Tu ne sais toujours pas où la trouver.

Harry : Je serais fixé la semaine prochaine quand je retournerais voir son frère.

Moi : Tu me tiendras au courant, hein ? Et tu as intérêt à me la présenter parce que j’ai vraiment envie de savoir à quoi elle ressemble.

Harry : Ah, d’ailleurs à ce propos j’ai pensé à toi (et à moi par la même occasion, mais bon). J’ai trouvé une super belle photo d’elle. Alors, j’avais envie de la prendre.

Moi : T’as volé une photo ?

Harry : Tiens, regarde.

Moi : Oh, elle est mignonne ! Mais t’as vu comment elle se fringue ? C’est spécial.

Harry : Oui, j’avoue, c’est particulier. Mais j’aime bien ! Bon, je te laisse, je vais au club.

Moi : Au club ?

Harry : Ah je t’ai pas dit ? Je me suis lancé à la boxe.

Moi : Ah, ok … Bon, ben, reviens vivant, hein.

Harry : Je vais essayer haha.

Juste au moment où Harry partit, Zayn entra dans la maison.

Zayn : Hé, miss !

Moi : *en chuchotant* On ne peut pas être tranquille 5 secondes dans cette maison…

Zayn : Je te dérange ?

Moi : Oh, non, je ne faisais que me lamenter sur mon triste sort.

Zayn : Oh. Ok. On bouge ?

Moi : Comment ça ?

Zayn : Ça te dit qu’on aille chez Victor ?

Moi : Je croyais que tu n’étais plus censé le voir.

Zayn : Mais c’est un pote, je ne peux pas lui faire ça !

Moi : Pourquoi tu veux que je vienne avec ? J’ai horreur de tenir la chandelle entre deux amoureux, tu sais.

Zayn : Euh, on n’est pas amoureux. On est juste amis.

Moi : Euh, toi et moi aussi on est juste amis et moi je ne t’ai pas embrassé deux fois de suite ni fait de déclaration d’amour.

Zayn : Non, mais tu m’as sucé, ce que n’est pas mal non plus.

Moi : … Là, tu marques un point.

Zayn : Bon, on y va ou pas ?

Moi : Mais aller, moi j’étais bien là. Je regardais les pubs, tranquille dans le sofa et toi tu veux que je sorte ? Pffff.

Zayn : J’imaginais pas ta vie merdique à ce point, Margot.

Moi : Bon, aller, d’accord.

Et nous sortîmes pour rendre visite à Victor, sans savoir ce qui nous attendait là-bas.

6PM
Chapitre 72 :
Nous prîmes le métro jusqu’à l’arrêt le plus proche de chez la fille. Durant le trajet, Harry m’expliquait qu’il voulait aller lui déclarer son coup de foudre mais il n’osait pas y aller seul. Une fois arrivés à notre arrêt, je voyais qu’Harry se tortillait beaucoup les mains. Il fait ça quand il stresse. Il se souvenait très bien de l’immeuble de la « femme de sa vie » comme il l’appelle. Il n’hésita pas un instant et entra dans un immeuble. Il fonça directement vers l’ascenseur. J’avais presque du mal à le suivre. Il appuya sur le bouton pour se rendre au 4ème étage. L’ascenseur allait assez vite, nous arrivâmes rapidement au 4ème. Il longea le couloir sans même prêter attention au reste. Il se dirigea vers une porte. « C’est là. » me dit-il. Apparemment il se rappelle de tout. Il se posa devant la porte. Je m’étais mise en arrière, pour pouvoir l’observer lors de sa déclaration à la « femme de sa vie ». Du moins, s’il en a le courage. Il s’apprêtait à sonner à la porte mais celle-ci s’ouvrit. Je souriais en me disant que j’allais enfin voir la fille dont Harry est stupidement tombé amoureux. Mais ce n’était pas elle qui ouvrit la porte. C’était un mec. Très grand avec une grande carrure. Brun aux yeux noisette. Je n’ai pas pu m’empêcher de murmurer un « wow ». Le mec regarda Harry de haut en bas.
Lui : Vous … Vous voulez quoi ?
Harry : Heu, je … J’aimerais voir la jeune fille qui habite ici.
Lui : Ya pas de jeune fille ici.
Harry : Mais … Mais si ! Une fille de plus ou moins ma taille, mince, blonde avec des lunettes. Et avec un style assez … Waouw.
Lui : Ah. Vous parlez de ma petite sœur.
Harry : Oui oui oui oui oui ! C’est ça ! Elle est là ?
Lui : Non, elle a logé quelques jours ici, mais elle repartie chez elle ce matin.
Harry : Je … Je pourrais savoir où se trouve sa maison ?
Lui : Dites-moi, vous êtes qui ?
Harry : Euh, un ami à votre sœur.
Lui : Et vous lui voulez quoi ?
Harry : Ben en fait, je …
Lui : Vous lui voulez QUOI ?
Harry : Eh bien, je … Non rien, je … Pa-passez une bonne journée.
Et le mec partit. Harry baissa les yeux. J’avais la bouche grande ouverte, sidérée par ce qu’Harry avait dit.
Moi : T’as bien dit ce que j’ai entendu ? « Passez une bonne journée » ?!
Harry : Ouais, mais…                 
Moi : « PASSEZ UNE BONNE JOURNÉE » ? T’as vraiment dit ça ? Mais je rêve. Quelle mauviette tu es ! Pourquoi t’as pas dit au mec que t’aimais sa sœur ? Putain, t’es vraiment pas croyable. Il suffisait simplement de dire : J’aime votre sœur. Et il t’aurait dit où elle habite ! C’était quand même pas compliqué !
Harry : Mais t’as entendu ce qu’il m’a dit ? « Vous lui voulez quoi ? »
Moi : Et ? Il ne t’as pas dit : *en prenant une voix grave* « Hé connard tu lui veux quoi à ma sister ? ». Il est resté poli et calme, où est le problème ?
Harry : T’as pas vu son regard ? Il allait limite me taper.
Moi : Mais n’importe quoi ! La fille c’est sa sœur, pas sa copine ! Elle a le droit de voir qui elle veut quand même. Harry, t’es vraiment un lâche, là. Limite, tu me déçois. En ce moment même, tu as perdu tes couilles, mec. Je croyais que t’allais changer et tout. Que tu allais te mettre dans une relation sérieuse pas pour le sexe. Que t’allais plus te taper la première fille que tu croises.
Harry : Je me tape jamais les premières filles que je croise, oh !
Moi : Tu te tapes tout ce qui bouge. T’es une pute, Harry. Enfin, non … Parce que toi, tu ne te fais pas payer. Ce qui est con, parce que si tu recevais un peu de fric à chaque fois que tu baises, tu serais encore plus riche à l’heure actuelle.
Harry : Bon, d’accord. J’avoue que je faisais assez souvent l’amour.
Moi : Non, tu ne fais pas l’amour. Tu baises, c’est pas pareil.
Harry : On s’en fiche ! Que je fasse l’amour ou pas, c’est pas le problème. Ok, j’ai merdé. Ok, je l’avoue.
Moi : Le seul moyen de savoir où se trouve cette fille que tu aimes soi-disant vient de se casser, alors tu va me rattraper ce mec et lui redemander où elle se trouve.
Harry : Pourquoi tu dis « que tu aimes, soi-disant » ?
Moi : Ben … Parce que tu la connais à peine donc tu ne peux vraiment pas juger si tu l’aime ou pas.
Harry : Il me semble qu’avant que tu rencontres Niall, tu l’aimais secrètement.
Moi : C’est pas la même chose, ça !
Harry : … J’ai fait une erreur de venir ici avec toi. C’est une affaire que je dois régler tout seul. Sans l’aide de personne … Je reviendrais ici mais sans personne pour m’accompagner.
Moi : Brillante idée ! :D
Harry : Je reviendrais seul et j’harcèlerais le mec pour savoir où la femme de ma vie habite.
Moi : Ben voilà, tu vois quand tu veux tu sais dire des choses intelligentes. La femme de ta vie t’as déjà attendu une semaine, elle saura bien en attendre une deuxième. Mais le truc, c’est que ça serait quand même bien que tu saches au moins son prénom.
Harry : Exact, et nous allons remédier à cela.
Moi : « Nous » ?
Harry fouilla dans les poches de son jeans et en sortit une espèce d’épingle. Il la tenait comme un trophée. Il s’approcha de la porte de l’appartement. Il inséra son épingle dans la serrure.
Moi : Attends, tu fais quoi là ?
Harry : Ben je rentre dans l’appartement, ça m’semble évident.
Moi : Par effraction ? T’as pas peur que son frère revienne ?
Harry : Non, parce que tu va monter la garde :D
Moi : Euh, non. Je ne marche pas dans tes plans foireux.
Harry : Bon, très bien. Fais ce que tu veux. Reste ou pars. En tout cas, moi je vais rentrer dans cet appartement et choper des renseignements. Mon dieu, j’ai fait une putain d’rime. Je me vénère.
Harry tourna un dernier coup son épingle et la porte s’ouvrit. Il entra dans l’appartement. Moi je ne suis pas restée. Mais je fis promettre à Harry de faire attention à lui et surtout de me raconter ce qu’il va trouver. Je pris le chemin pour retourner chez les boys. Niall y était seul et on avait encore une affaire de robe à régler. C’est vrai quoi. Il avait dit qu’il allait m’acheter une robe pour le Meet and Greet de vendredi. Lorsque je rentrai dans l’appart, Niall était dans le salon. Il était sur son portable. Il le déposa sur la table basse et vint vers moi en m’accueillant dans ses bras.
Niall : Ça tombe bien que tu sois là et qu’on soit rien qu’à deux. Je dois te parler.
  • Chapitre 72 :

Nous prîmes le métro jusqu’à l’arrêt le plus proche de chez la fille. Durant le trajet, Harry m’expliquait qu’il voulait aller lui déclarer son coup de foudre mais il n’osait pas y aller seul. Une fois arrivés à notre arrêt, je voyais qu’Harry se tortillait beaucoup les mains. Il fait ça quand il stresse. Il se souvenait très bien de l’immeuble de la « femme de sa vie » comme il l’appelle. Il n’hésita pas un instant et entra dans un immeuble. Il fonça directement vers l’ascenseur. J’avais presque du mal à le suivre. Il appuya sur le bouton pour se rendre au 4ème étage. L’ascenseur allait assez vite, nous arrivâmes rapidement au 4ème. Il longea le couloir sans même prêter attention au reste. Il se dirigea vers une porte. « C’est là. » me dit-il. Apparemment il se rappelle de tout. Il se posa devant la porte. Je m’étais mise en arrière, pour pouvoir l’observer lors de sa déclaration à la « femme de sa vie ». Du moins, s’il en a le courage. Il s’apprêtait à sonner à la porte mais celle-ci s’ouvrit. Je souriais en me disant que j’allais enfin voir la fille dont Harry est stupidement tombé amoureux. Mais ce n’était pas elle qui ouvrit la porte. C’était un mec. Très grand avec une grande carrure. Brun aux yeux noisette. Je n’ai pas pu m’empêcher de murmurer un « wow ». Le mec regarda Harry de haut en bas.

Lui : Vous … Vous voulez quoi ?

Harry : Heu, je … J’aimerais voir la jeune fille qui habite ici.

Lui : Ya pas de jeune fille ici.

Harry : Mais … Mais si ! Une fille de plus ou moins ma taille, mince, blonde avec des lunettes. Et avec un style assez … Waouw.

Lui : Ah. Vous parlez de ma petite sœur.

Harry : Oui oui oui oui oui ! C’est ça ! Elle est là ?

Lui : Non, elle a logé quelques jours ici, mais elle repartie chez elle ce matin.

Harry : Je … Je pourrais savoir où se trouve sa maison ?

Lui : Dites-moi, vous êtes qui ?

Harry : Euh, un ami à votre sœur.

Lui : Et vous lui voulez quoi ?

Harry : Ben en fait, je …

Lui : Vous lui voulez QUOI ?

Harry : Eh bien, je … Non rien, je … Pa-passez une bonne journée.

Et le mec partit. Harry baissa les yeux. J’avais la bouche grande ouverte, sidérée par ce qu’Harry avait dit.

Moi : T’as bien dit ce que j’ai entendu ? « Passez une bonne journée » ?!

Harry : Ouais, mais…                 

Moi : « PASSEZ UNE BONNE JOURNÉE » ? T’as vraiment dit ça ? Mais je rêve. Quelle mauviette tu es ! Pourquoi t’as pas dit au mec que t’aimais sa sœur ? Putain, t’es vraiment pas croyable. Il suffisait simplement de dire : J’aime votre sœur. Et il t’aurait dit où elle habite ! C’était quand même pas compliqué !

Harry : Mais t’as entendu ce qu’il m’a dit ? « Vous lui voulez quoi ? »

Moi : Et ? Il ne t’as pas dit : *en prenant une voix grave* « Hé connard tu lui veux quoi à ma sister ? ». Il est resté poli et calme, où est le problème ?

Harry : T’as pas vu son regard ? Il allait limite me taper.

Moi : Mais n’importe quoi ! La fille c’est sa sœur, pas sa copine ! Elle a le droit de voir qui elle veut quand même. Harry, t’es vraiment un lâche, là. Limite, tu me déçois. En ce moment même, tu as perdu tes couilles, mec. Je croyais que t’allais changer et tout. Que tu allais te mettre dans une relation sérieuse pas pour le sexe. Que t’allais plus te taper la première fille que tu croises.

Harry : Je me tape jamais les premières filles que je croise, oh !

Moi : Tu te tapes tout ce qui bouge. T’es une pute, Harry. Enfin, non … Parce que toi, tu ne te fais pas payer. Ce qui est con, parce que si tu recevais un peu de fric à chaque fois que tu baises, tu serais encore plus riche à l’heure actuelle.

Harry : Bon, d’accord. J’avoue que je faisais assez souvent l’amour.

Moi : Non, tu ne fais pas l’amour. Tu baises, c’est pas pareil.

Harry : On s’en fiche ! Que je fasse l’amour ou pas, c’est pas le problème. Ok, j’ai merdé. Ok, je l’avoue.

Moi : Le seul moyen de savoir où se trouve cette fille que tu aimes soi-disant vient de se casser, alors tu va me rattraper ce mec et lui redemander où elle se trouve.

Harry : Pourquoi tu dis « que tu aimes, soi-disant » ?

Moi : Ben … Parce que tu la connais à peine donc tu ne peux vraiment pas juger si tu l’aime ou pas.

Harry : Il me semble qu’avant que tu rencontres Niall, tu l’aimais secrètement.

Moi : C’est pas la même chose, ça !

Harry : … J’ai fait une erreur de venir ici avec toi. C’est une affaire que je dois régler tout seul. Sans l’aide de personne … Je reviendrais ici mais sans personne pour m’accompagner.

Moi : Brillante idée ! :D

Harry : Je reviendrais seul et j’harcèlerais le mec pour savoir où la femme de ma vie habite.

Moi : Ben voilà, tu vois quand tu veux tu sais dire des choses intelligentes. La femme de ta vie t’as déjà attendu une semaine, elle saura bien en attendre une deuxième. Mais le truc, c’est que ça serait quand même bien que tu saches au moins son prénom.

Harry : Exact, et nous allons remédier à cela.

Moi : « Nous » ?

Harry fouilla dans les poches de son jeans et en sortit une espèce d’épingle. Il la tenait comme un trophée. Il s’approcha de la porte de l’appartement. Il inséra son épingle dans la serrure.

Moi : Attends, tu fais quoi là ?

Harry : Ben je rentre dans l’appartement, ça m’semble évident.

Moi : Par effraction ? T’as pas peur que son frère revienne ?

Harry : Non, parce que tu va monter la garde :D

Moi : Euh, non. Je ne marche pas dans tes plans foireux.

Harry : Bon, très bien. Fais ce que tu veux. Reste ou pars. En tout cas, moi je vais rentrer dans cet appartement et choper des renseignements. Mon dieu, j’ai fait une putain d’rime. Je me vénère.

Harry tourna un dernier coup son épingle et la porte s’ouvrit. Il entra dans l’appartement. Moi je ne suis pas restée. Mais je fis promettre à Harry de faire attention à lui et surtout de me raconter ce qu’il va trouver. Je pris le chemin pour retourner chez les boys. Niall y était seul et on avait encore une affaire de robe à régler. C’est vrai quoi. Il avait dit qu’il allait m’acheter une robe pour le Meet and Greet de vendredi. Lorsque je rentrai dans l’appart, Niall était dans le salon. Il était sur son portable. Il le déposa sur la table basse et vint vers moi en m’accueillant dans ses bras.

Niall : Ça tombe bien que tu sois là et qu’on soit rien qu’à deux. Je dois te parler.

1PM
Chapitre 71 :
Christopher et moi, nous avons dû prendre un taxi car la voiture de Louis n’est pas assez spacieuse pour accueillir six personnes.
Christopher : Donc, en tout, ils sont combien dans le groupe ?
Moi : Cinq. Tu connais déjà bien Niall et Zayn, surtout sa bouche hihi. Ensuite les deux bruns, ce sont Louis le mécheux et Harry le bouclé. Mais ça tu le savais déjà, je pense … Ici, on va voir Liam. C’est un mec très gentil et très mature, je crois que tu vas l’apprécier. Il est très différent des quatre autres. On va lui rendre visite, ça va lui faire plaisir !
Christopher : Il n’habite pas avec les autres ?
Moi : Hum. En fait, si. Mais là, on va à l’hôpital, c’est là qu’il “habite” pour le moment.
Christopher : Ow, shit. Il a quoi, en gros ?
Moi : Un problème de rein.
Nous arrivâmes enfin à l’hôpital. Christopher et moi rejoignîmes Louis, Harry, Niall & Zayn. Nous nous dirigeâmes vers la chambre de Liam. Il était couché dans son lit, comme toujours. Il n’était pas seul. Paul était dans le fauteuil près du lit. Mia, son infirmière était assise dans le lit, à côté de Liam. Elle lui tenait la main, il me semble. Et il y avait aussi Charlotte alias Lottie, la sœur de Louis. Dès que nous rentrâmes dans la chambre, Mia lâcha la main de Liam, gênée. Louis paraissait surpris de voir sa petite sœur là, mais il ne posa pas de question. Il savait bien que Lottie aimait beaucoup Liam et lui rendait souvent visite depuis qu’il s’était fait hospitalisé. C’était la première fois que je le voyais. Elle est vraiment très jolie. Elle portait une simple robe courte. J’avais remarqué que sa robe était un peu transparente mais Christopher l’avait remarqué aussi. D’ailleurs il la regardait beaucoup. Ils ont le même âge je crois. Lottie partit peu de temps après notre arrivée, elle devait aller chez une amie. Elle s’excusa et nous dit au revoir. Christopher la regardait partir et lui sourit bêtement.
Louis : Même pas en rêve, minus.
Christopher : Qu-quoi ? J’ai rien fait là !
Louis : Tu ne te taperas jamais ma sœur. Compris ? Ja-mais. Elle est beaucoup trop bien pour toi.
Moi : Surtout que tu as déjà une copine, n’est-ce pas ?
Christopher : Mais lâchez moi ! J-j’ai rien dit et rien fait, pour une fois, ok ?
Paul : Bon, finit les enfantillages. J’avais besoin de tous vous voir. J’ai déjà mis Liam au courant, mais je voulais vous voir tous ensemble. Vous n’avez pas un emploi du temps très chargé en ce moment, normal, vous avez pris des “vacances”. Mais ce vendredi, j’ai prévu quelque chose pour vous. Les managers me l’ont proposé, je ne pouvais refuser. De toute façon, ce n’est pas grand-chose.
Zayn : Pitié, pas de concert …
Harry : Ni de séances de dédicaces, s’teuplait !
Paul : Non, non. No stress. C’est juste un Meet and Greet avec quelques fans chanceuses. Vos managers ont déjà fait un concours qui se clôturera mercredi soir. Il y aura dix gagnantes qui pourront vous rencontrer avec un(e) ami(e). Bref, ça, vous vous en fichez, ce n’est pas l’important. L’important c’est que vous serez tous là. Même Liam. Limite, viens en chaise roulante pour qu’il n’y ait pas de risques. Vous devez venir bien habillés, au fait. Niall, viens avec Margot. Mia, vous, venez avec Liam, ça serait bien.
Mia : Je-je vais y réfléchir.
Paul : Harry, toi, tu vois quelqu’un en ce moment ?
Harry : Je … Euh … Non.
Paul : Parfait. Ne viens pas accompagné. Les managers veulent que tu restes célibataire aux yeux des fans, de toute façon. Louis, viens avec Eleanor. Et demande lui qu’elle mette une bague spéciale, on croira que vous êtes fiancés.
Louis : Pourquoi je ferais ça ? Ce n’est même pas le cas, on n’est pas fiancés …
Paul : On s’en fiche ! J’suis désolé, en quelque sorte c’est un “ordre” du management.
Zayn : Et … Et moi ?
Paul : Toi ? Toi, t’as juste intérêt à te trouver une compagne pour vendredi parce qu’ils sont au courant pour ton p’tit bisou avec le mec, là. Et crois moi, ils ne sont pas très joyeux. Alors, que tu sois gay ou pas, ce n’est pas le problème, mais trouve toi une fille. Pour démentir un peu toute cette histoire.
Zayn : Je prends n’importe qui alors ?
Paul : Ouais, du moment que tu sois accompagné, c’est le principal.
Louis : Donc, en gros. Moi je viens avec Eleanor qui portera une bague. Niall avec Margot. Liam en chaise roulante avec Mia. Zayn vient avec la première meuf qu’il trouve. Et Harry sera seul. C’est ça ?
Paul : Oui ! Et j’insiste bien, soyez bien habillés.
Christopher : Sinon, moi j’peux venir ?
Paul : Euh, j’en sais rien. Je demanderais.
Moi : Et moi, je fais comment ? Je n’ai pas de robes ou quelque chose du genre avec …
Niall : Eh bien, ma chérie, heureusement que tu as le meilleur copain au monde qui va t’acheter la robe que tu voudras.
Paul : Bon, moi je dois y aller. Je vais demander pour Christopher. Je suis encore désolé de tous ces ordres, mais bon. Les managers ne vous demandent pas souvent grand-chose, vous pouviez bien faire ça pour eux, pour une fois.
Paul sortit de la chambre. Christopher resta avec Liam pour faire connaissance. Mia se remit au travail. Louis s’en alla chez Eleanor. Zayn partit à la recherche de sa compagne d’un soir et Harry me traina de force chez la fille pour qui il avait craqué quelques jours auparavant.
  • Chapitre 71 :

Christopher et moi, nous avons dû prendre un taxi car la voiture de Louis n’est pas assez spacieuse pour accueillir six personnes.

Christopher : Donc, en tout, ils sont combien dans le groupe ?

Moi : Cinq. Tu connais déjà bien Niall et Zayn, surtout sa bouche hihi. Ensuite les deux bruns, ce sont Louis le mécheux et Harry le bouclé. Mais ça tu le savais déjà, je pense … Ici, on va voir Liam. C’est un mec très gentil et très mature, je crois que tu vas l’apprécier. Il est très différent des quatre autres. On va lui rendre visite, ça va lui faire plaisir !

Christopher : Il n’habite pas avec les autres ?

Moi : Hum. En fait, si. Mais là, on va à l’hôpital, c’est là qu’il “habite” pour le moment.

Christopher : Ow, shit. Il a quoi, en gros ?

Moi : Un problème de rein.

Nous arrivâmes enfin à l’hôpital. Christopher et moi rejoignîmes Louis, Harry, Niall & Zayn. Nous nous dirigeâmes vers la chambre de Liam. Il était couché dans son lit, comme toujours. Il n’était pas seul. Paul était dans le fauteuil près du lit. Mia, son infirmière était assise dans le lit, à côté de Liam. Elle lui tenait la main, il me semble. Et il y avait aussi Charlotte alias Lottie, la sœur de Louis. Dès que nous rentrâmes dans la chambre, Mia lâcha la main de Liam, gênée. Louis paraissait surpris de voir sa petite sœur là, mais il ne posa pas de question. Il savait bien que Lottie aimait beaucoup Liam et lui rendait souvent visite depuis qu’il s’était fait hospitalisé. C’était la première fois que je le voyais. Elle est vraiment très jolie. Elle portait une simple robe courte. J’avais remarqué que sa robe était un peu transparente mais Christopher l’avait remarqué aussi. D’ailleurs il la regardait beaucoup. Ils ont le même âge je crois. Lottie partit peu de temps après notre arrivée, elle devait aller chez une amie. Elle s’excusa et nous dit au revoir. Christopher la regardait partir et lui sourit bêtement.

Louis : Même pas en rêve, minus.

Christopher : Qu-quoi ? J’ai rien fait là !

Louis : Tu ne te taperas jamais ma sœur. Compris ? Ja-mais. Elle est beaucoup trop bien pour toi.

Moi : Surtout que tu as déjà une copine, n’est-ce pas ?

Christopher : Mais lâchez moi ! J-j’ai rien dit et rien fait, pour une fois, ok ?

Paul : Bon, finit les enfantillages. J’avais besoin de tous vous voir. J’ai déjà mis Liam au courant, mais je voulais vous voir tous ensemble. Vous n’avez pas un emploi du temps très chargé en ce moment, normal, vous avez pris des “vacances”. Mais ce vendredi, j’ai prévu quelque chose pour vous. Les managers me l’ont proposé, je ne pouvais refuser. De toute façon, ce n’est pas grand-chose.

Zayn : Pitié, pas de concert …

Harry : Ni de séances de dédicaces, s’teuplait !

Paul : Non, non. No stress. C’est juste un Meet and Greet avec quelques fans chanceuses. Vos managers ont déjà fait un concours qui se clôturera mercredi soir. Il y aura dix gagnantes qui pourront vous rencontrer avec un(e) ami(e). Bref, ça, vous vous en fichez, ce n’est pas l’important. L’important c’est que vous serez tous là. Même Liam. Limite, viens en chaise roulante pour qu’il n’y ait pas de risques. Vous devez venir bien habillés, au fait. Niall, viens avec Margot. Mia, vous, venez avec Liam, ça serait bien.

Mia : Je-je vais y réfléchir.

Paul : Harry, toi, tu vois quelqu’un en ce moment ?

Harry : Je … Euh … Non.

Paul : Parfait. Ne viens pas accompagné. Les managers veulent que tu restes célibataire aux yeux des fans, de toute façon. Louis, viens avec Eleanor. Et demande lui qu’elle mette une bague spéciale, on croira que vous êtes fiancés.

Louis : Pourquoi je ferais ça ? Ce n’est même pas le cas, on n’est pas fiancés …

Paul : On s’en fiche ! J’suis désolé, en quelque sorte c’est un “ordre” du management.

Zayn : Et … Et moi ?

Paul : Toi ? Toi, t’as juste intérêt à te trouver une compagne pour vendredi parce qu’ils sont au courant pour ton p’tit bisou avec le mec, là. Et crois moi, ils ne sont pas très joyeux. Alors, que tu sois gay ou pas, ce n’est pas le problème, mais trouve toi une fille. Pour démentir un peu toute cette histoire.

Zayn : Je prends n’importe qui alors ?

Paul : Ouais, du moment que tu sois accompagné, c’est le principal.

Louis : Donc, en gros. Moi je viens avec Eleanor qui portera une bague. Niall avec Margot. Liam en chaise roulante avec Mia. Zayn vient avec la première meuf qu’il trouve. Et Harry sera seul. C’est ça ?

Paul : Oui ! Et j’insiste bien, soyez bien habillés.

Christopher : Sinon, moi j’peux venir ?

Paul : Euh, j’en sais rien. Je demanderais.

Moi : Et moi, je fais comment ? Je n’ai pas de robes ou quelque chose du genre avec …

Niall : Eh bien, ma chérie, heureusement que tu as le meilleur copain au monde qui va t’acheter la robe que tu voudras.

Paul : Bon, moi je dois y aller. Je vais demander pour Christopher. Je suis encore désolé de tous ces ordres, mais bon. Les managers ne vous demandent pas souvent grand-chose, vous pouviez bien faire ça pour eux, pour une fois.

Paul sortit de la chambre. Christopher resta avec Liam pour faire connaissance. Mia se remit au travail. Louis s’en alla chez Eleanor. Zayn partit à la recherche de sa compagne d’un soir et Harry me traina de force chez la fille pour qui il avait craqué quelques jours auparavant.

1PM
Chapitre 70 :
Moi : Mamaaaaan ?
Ma mère : Quoi ?
Moi : Je pourrais prendre le train demain matin, avec Niall ? Pour aller à Londres.
Ma mère : Demain, c’est samedi, c’est ça ? Ben oui, tu peux mais ça serait con vu que tu devrais déjà repartir dimanche au matin.
Moi : Mais non, j’avais prévu de rester là jusque samedi prochain.
Ma mère : Et rater une semaine de cours ? Comme dirait Christopher, « t’as vu Jésus ? »
Moi : Mamaaaaan, la semaine qui vient, je suis en congé, là. Vacances de carnaval, ça ne te dit rien ?
Ma mère : Ah, ouais, c’est vrai … Bon, d’accord, tu pourras aller à Londres mais à une seule condition.
Moi : Tout ce que tu voudras, maman chérie.
Ma mère : Tu prends Christopher avec toi.
Moi : Euh, laisse-moi réfléchir … NON. Tout sauf ça.
Ma mère : T’as pas le choix, en fait. Aller, va le prévenir, ça lui fera super plaisir d’aller à Londres.
Moi : Je n’en doute pas, mais il n’ira pas avec moi. Et encore moins avec Niall, donc oublie.
Ma mère : Tu prends Christopher avec toi et tu ne discutes PAS.
Christopher : *venant d’arriver* Quoi ? Moi ? Où ?
Ma mère : Tu va passer la semaine à Londres, avec Margot et Niall.
Christopher : J’ai le droit de protester ?
Ma mère : Tu vas avec et c’est ordre. J’ai envie de passer une semaine tranquille, pour une fois, s’il vous plait :(
Je montai dans ma chambre en claquant la porte, mécontente. Je vis Niall dans mon lit occupé à jouer sur sa PSP. Il leva la tête de son écran et me fit soupirer très fort.
Niall : Ça ne va pas ?
Moi : On va à Londres toute la semaine prochaine.
Niall : Ben, et quoi ? C’est plutôt une bonne nouvelle, non ?
Moi : Le truc c’est qu’on est obligés de prendre Christopher avec nous.
Niall : Outch. Bah, si, c’est cool, on va pouvoir le ré-obliger à embrasser Zayn :D
Moi : Nan, mais si je fais la moindre connerie avec lui, je suis sûre, il ira tout cafter à maman. Et donc on se fera encore tuer.
Niall : Vois le bon côté des choses, ça va peut-être nous rapprocher.
C’est bien Niall, ça. Toujours voir le bon côté des choses. Je ne sais pas encore ce qu’on va faire à Londres, mais on ira sûrement en boîte de nuit et Christopher n’a pas trop l’âge pour ça. Je serais triste de l’abandonner tous les soirs. En plus, j’irais sûrement voir Liam tous les jours. Christopher sera obligé à chaque fois de nous suivre. Ça va être vite soulant. Je pensais demander à ma mère si on pouvait emmener Marion, la copine de Christopher pour qu’il ne sente pas seul. Mais je me suis rappelé qu’elle partait en vacances avec son père. Puis je me suis dit qu’on pouvait prendre un ami à Christopher avec nous, mais depuis que tout le monde sait que c’est un mytho, il n’a pas vraiment de très bons amis. Je réfléchis si on avait des cousins avec qui il s’entendait bien, mais avec son caractère de cochon, ça m’étonnerait que j’en trouve. Je me suis faite à l’idée que Christopher allait venir avec nous. Et qu’il va vraiment nous casser les couilles durant toute la semaine. Niall et moi, on voulait pouvoir profiter de la semaine avec les autres à l’appartement et surtout revoir Liam. Mais nous n’aurons jamais la paix avec Christopher dans les pattes. Le reste de la journée passa très vite. Christopher, Niall et moi nous fîmes nos valises le samedi matin, avant que ma mère nous conduise à la gare. Vers 11h, notre train pour Londres arriva. On s’installa dedans. Je m’étais allongée sur la banquette avec ma tête posée sur les genoux de Niall. Christopher avait pris la PSP de Niall et commençait à jouer. Mais il galérait à jouer à un jeu du style de GTA alors Niall se leva, s’installa à côté de Christopher et lui expliqua comment jouer. Pour une fois, ils ne s’insultaient pas. Niall conseillait Christopher et ce dernier l’écoutait attentivement. C’était comme s’ils avaient fait une trêve, c’était assez incroyable. Mais surtout agréable. Bon, évidemment, ça n’a pas duré. Lorsque Christopher battit un quelconque record de Niall, celui-ci péta son câble et Christopher se moquait ouvertement de Niall.  Mais bon, ils avaient réussi à faire une trêve d’une demi-heure, c’est déjà pas mal. Quelques heures après, nous arrivâmes à Londres. La gare de Londres est plutôt belle et Christopher avait les yeux remplis d’émerveillement. On aurait dit un petit garçon qui va pour la première fois de sa vie voir un spectacle de cirque, il avait limite des étoiles dans les yeux. Je dû le bousculer un peu pour qu’il revienne à la réalité et nous prîmes le chemin en direction de la sortie de la gare. Nous prîmes un taxi en direction du Subway le plus proche, on n’avait pas encore mangé et à vrai dire, vu que Christopher et Niall sont des estomacs sur pattes, il valait mieux aller manger maintenant sinon ils se seraient plains pendant toute la journée. Nous allâmes manger et quelques filles reconnurent Niall. Christopher était choqué parce qu’il ne savait même pas que Niall était célèbre. Il n’avait jamais entendu parler des One Direction et quand il avait rencontré Niall, je lui avais simplement dit « Il fait partit d’un groupe avec 4 autres mecs ». Il croyait au simple groupe pas connu qui font leurs répétitions dans le garage des parents et c’est tout. Il ne s’imaginait qu’ils avaient un tel succès. C’était assez marrant. Moi je commençais à m’habituer à la célébrité de Niall, mais Christopher manquait d’hurler de peur à chaque foule de fans qui s’approchaient de Niall. Oui, Christopher est agoraphobe (peur de la foule). Nous marchâmes dans les rues de Londres et Christopher voulait s’arrêter à chaque magasin de jeux-vidéos pour en acheter. Niall dû presque le tirer pour qu’il nous suive. Nous arrivâmes à l’appart et Christopher avait presque hurlé en voyant que Zayn était là. Nous avons fait des câlins à cinq, Niall, Louis, Harry, Zayn et moi. Puis comme les garçons s’apprêtaient à aller rendre visite à Liam, Niall et moi nous avons décidé de les accompagner en traînant Christopher avec nous.
  • Chapitre 70 :

Moi : Mamaaaaan ?

Ma mère : Quoi ?

Moi : Je pourrais prendre le train demain matin, avec Niall ? Pour aller à Londres.

Ma mère : Demain, c’est samedi, c’est ça ? Ben oui, tu peux mais ça serait con vu que tu devrais déjà repartir dimanche au matin.

Moi : Mais non, j’avais prévu de rester là jusque samedi prochain.

Ma mère : Et rater une semaine de cours ? Comme dirait Christopher, « t’as vu Jésus ? »

Moi : Mamaaaaan, la semaine qui vient, je suis en congé, là. Vacances de carnaval, ça ne te dit rien ?

Ma mère : Ah, ouais, c’est vrai … Bon, d’accord, tu pourras aller à Londres mais à une seule condition.

Moi : Tout ce que tu voudras, maman chérie.

Ma mère : Tu prends Christopher avec toi.

Moi : Euh, laisse-moi réfléchir … NON. Tout sauf ça.

Ma mère : T’as pas le choix, en fait. Aller, va le prévenir, ça lui fera super plaisir d’aller à Londres.

Moi : Je n’en doute pas, mais il n’ira pas avec moi. Et encore moins avec Niall, donc oublie.

Ma mère : Tu prends Christopher avec toi et tu ne discutes PAS.

Christopher : *venant d’arriver* Quoi ? Moi ? Où ?

Ma mère : Tu va passer la semaine à Londres, avec Margot et Niall.

Christopher : J’ai le droit de protester ?

Ma mère : Tu vas avec et c’est ordre. J’ai envie de passer une semaine tranquille, pour une fois, s’il vous plait :(

Je montai dans ma chambre en claquant la porte, mécontente. Je vis Niall dans mon lit occupé à jouer sur sa PSP. Il leva la tête de son écran et me fit soupirer très fort.

Niall : Ça ne va pas ?

Moi : On va à Londres toute la semaine prochaine.

Niall : Ben, et quoi ? C’est plutôt une bonne nouvelle, non ?

Moi : Le truc c’est qu’on est obligés de prendre Christopher avec nous.

Niall : Outch. Bah, si, c’est cool, on va pouvoir le ré-obliger à embrasser Zayn :D

Moi : Nan, mais si je fais la moindre connerie avec lui, je suis sûre, il ira tout cafter à maman. Et donc on se fera encore tuer.

Niall : Vois le bon côté des choses, ça va peut-être nous rapprocher.

C’est bien Niall, ça. Toujours voir le bon côté des choses. Je ne sais pas encore ce qu’on va faire à Londres, mais on ira sûrement en boîte de nuit et Christopher n’a pas trop l’âge pour ça. Je serais triste de l’abandonner tous les soirs. En plus, j’irais sûrement voir Liam tous les jours. Christopher sera obligé à chaque fois de nous suivre. Ça va être vite soulant. Je pensais demander à ma mère si on pouvait emmener Marion, la copine de Christopher pour qu’il ne sente pas seul. Mais je me suis rappelé qu’elle partait en vacances avec son père. Puis je me suis dit qu’on pouvait prendre un ami à Christopher avec nous, mais depuis que tout le monde sait que c’est un mytho, il n’a pas vraiment de très bons amis. Je réfléchis si on avait des cousins avec qui il s’entendait bien, mais avec son caractère de cochon, ça m’étonnerait que j’en trouve. Je me suis faite à l’idée que Christopher allait venir avec nous. Et qu’il va vraiment nous casser les couilles durant toute la semaine. Niall et moi, on voulait pouvoir profiter de la semaine avec les autres à l’appartement et surtout revoir Liam. Mais nous n’aurons jamais la paix avec Christopher dans les pattes. Le reste de la journée passa très vite. Christopher, Niall et moi nous fîmes nos valises le samedi matin, avant que ma mère nous conduise à la gare. Vers 11h, notre train pour Londres arriva. On s’installa dedans. Je m’étais allongée sur la banquette avec ma tête posée sur les genoux de Niall. Christopher avait pris la PSP de Niall et commençait à jouer. Mais il galérait à jouer à un jeu du style de GTA alors Niall se leva, s’installa à côté de Christopher et lui expliqua comment jouer. Pour une fois, ils ne s’insultaient pas. Niall conseillait Christopher et ce dernier l’écoutait attentivement. C’était comme s’ils avaient fait une trêve, c’était assez incroyable. Mais surtout agréable. Bon, évidemment, ça n’a pas duré. Lorsque Christopher battit un quelconque record de Niall, celui-ci péta son câble et Christopher se moquait ouvertement de Niall.  Mais bon, ils avaient réussi à faire une trêve d’une demi-heure, c’est déjà pas mal. Quelques heures après, nous arrivâmes à Londres. La gare de Londres est plutôt belle et Christopher avait les yeux remplis d’émerveillement. On aurait dit un petit garçon qui va pour la première fois de sa vie voir un spectacle de cirque, il avait limite des étoiles dans les yeux. Je dû le bousculer un peu pour qu’il revienne à la réalité et nous prîmes le chemin en direction de la sortie de la gare. Nous prîmes un taxi en direction du Subway le plus proche, on n’avait pas encore mangé et à vrai dire, vu que Christopher et Niall sont des estomacs sur pattes, il valait mieux aller manger maintenant sinon ils se seraient plains pendant toute la journée. Nous allâmes manger et quelques filles reconnurent Niall. Christopher était choqué parce qu’il ne savait même pas que Niall était célèbre. Il n’avait jamais entendu parler des One Direction et quand il avait rencontré Niall, je lui avais simplement dit « Il fait partit d’un groupe avec 4 autres mecs ». Il croyait au simple groupe pas connu qui font leurs répétitions dans le garage des parents et c’est tout. Il ne s’imaginait qu’ils avaient un tel succès. C’était assez marrant. Moi je commençais à m’habituer à la célébrité de Niall, mais Christopher manquait d’hurler de peur à chaque foule de fans qui s’approchaient de Niall. Oui, Christopher est agoraphobe (peur de la foule). Nous marchâmes dans les rues de Londres et Christopher voulait s’arrêter à chaque magasin de jeux-vidéos pour en acheter. Niall dû presque le tirer pour qu’il nous suive. Nous arrivâmes à l’appart et Christopher avait presque hurlé en voyant que Zayn était là. Nous avons fait des câlins à cinq, Niall, Louis, Harry, Zayn et moi. Puis comme les garçons s’apprêtaient à aller rendre visite à Liam, Niall et moi nous avons décidé de les accompagner en traînant Christopher avec nous.

1PM
Chapitre 69
·         PARTIE 2 :
Moi : Bon, et toi ? Il se passe quoi ? Qu’est-ce que tu as encore fait comme connerie ?
Harry : Comment tu sais que j’ai merdé ?
Moi : Ben, quand t’as envie de me parler, c’est toujours parce que t’as fait une bêtise.
Harry : Ha, mais attend, avant, tu devineras jamais ce qu’il s’est passé avec Zayn !
Moi : Si, je suis déjà au courant ! Aller, accouche.
Harry : Ok, ok. Bon, tu te souviens que je cherchais une fan spéciale ? Une avec qui je pourrais entamer une relation sérieuse. 
Moi : Oui, tu voulais même pécho Mia, l’infirmière de Liam !
Harry : Oui, mais non ! Liam a l’air de tenir beaucoup à elle, donc je vais la laisser tranquille. Bon, j’avoue que ça ne m’aurait pas dérangé de la pécho sur le billard de la salle d’opération, mais bon.
Moi : Ça, tu vois, t’aurais pu le garder pour toi.
Harry : Bref. Je crois avoir trouvé ma fan spéciale.
Moi : Attends, avant de tout me raconter … Est-ce qu’elle a le double de ton âge ? Parce que je sais que t’aime les vieilles, toi !
Harry : Très spirituel.
Moi : Et t’as dû la payer pour la pécho ? En fait, t’as fait les trottoirs ?
Harry : Margot, s’teuplait.
Moi : Ok, j’dis plus rien.
Harry : Bon, c’était il y a deux semaines, je n’arrivais pas à dormir. Alors je me suis baladé, j’errais dans les rues de Londres et je suis tombé sur un magasin qui vendait des cd’s et des livres, tous ça quoi. Et le magasin était encore ouvert. Je me suis rappelé que j’avais promis à Ed (Ed Sheeran, hein) que j’achèterais son nouveau  cd parce qu’il ne se vend pas très bien, alors je voulais lui remonter le moral, tu vois. Je suis rentré mais le magasin était presque vide, le cd d’Ed n’était même pas en vente ! Alors je me suis dit que j’allais voir si notre nouvel album se vendait bien, tout ça. Il n’y avait qu’un seul exemplaire de notre cd. J’ai regardé à combien il le vendait. Puis il y a une fille SUPER MIGNONNE qui est venue à côté de moi et m’a demandé ce que c’était ce cd. Je lui ai dit un truc du genre « Oh, ce sont les One Direction, un boysband ». Elle m’a répondu « Ah, oui ! Je connais ! Enfin, vite fait quoi. J’aime bien, ça bouge bien. En plus, les mecs qui chantent, ils sont trop canons. Surtout celui avec ses boucles, là. Bah, tiens, il vous ressemble un peu, si je me souviens bien. »
Moi : Ouais, mais elle vous connaît à peine, j’appelle pas ça une fan …
Harry : Attends, attends. Laisse-moi finir, déjà. En fait, elle n’avait pas capté que j’étais Harry Styles. En plus, sur la pochette du nouvel album, c’est une photo de nous prise lors d’un concert donc on ne voit pas trop nos têtes. Haha, elle avait rien capté, la pauvre. Je lui ai sortit un « Si vous ne connaissez pas tellement les One Direction, achetez ce cd, c’est une bonne occasion pour les découvrir », histoire de vendre, haha. Elle n’avait pas l’air trop emballée, je lui proposé de le lui acheter. Là, elle n’a pas refusé. Puis, je ne sais plus trop, ça allait très vite. Je lui ai acheté notre cd, elle m’a invité à « boire un verre » chez elle. Enfin, elle logeait chez son grand frère mais il n’était pas là. Tu vois, ça se sentait qu’elle avait envie. Elle m’a proposé de me mettre à l’aise et tout des trucs comme ça. Mais, bon, tu me connais. Moi je ne traîne pas. Je l’ai plaquée contre le mur, je l’ai embrassé. Après on est allé dans la chambre et on a fait l’amour, toute la nuit.
Moi : Abrège.
Harry : Je suis pas tellement le genre de mec qui reste prendre le petit-déj avec la fille avec qui j’ai couché durant la nuit. La plupart du temps, je pars avant même qu’elle se réveille. Mais là, j’étais resté un peu plus. La fille était tellement mignonne. Je l’ai regardé dormir un peu. Puis, elle s’est réveillée. Elle a fait un sursaut quand elle a vu que je la regardais dormir. Elle m’a sortit ça, et ça m’a fait mal, bizarrement. « Je pensais que t’allais partir avant que je me réveille ! Pourquoi tu m’as regardé dormir ! Ne fais pas ça, crétin ! ». En fait, elle voulait que je fasse ce que je fais d’habitude, le gros connard. Mais là, je ne sais pas, je voulais rester avec elle. La plupart des filles avec qui je couche me filent leur numéro pour que je les rappelle (ce que je ne fais pas). Mais là, la fille elle n’a même pas voulu me le donner. Je lui ai demandé pourquoi elle était comme ça, si différente de tous mes autres plans culs. Elle m’a répondu qu’elle savait qui j’étais et que ça la stressait de coucher avec moi. L’excuse trop bidon quoi. Je suis sûr que ce n’est pas ça la vraie raison. Mais je finirais par la trouver. Elle m’a limite éjecté de son appartement et voilà. Je n’arrête pas de penser à elle. Elle a un truc que les autres n’ont pas. Je crois que c’est l’une des première fois de ma vie que je me fais rejeter par une fille. Ça doit être ça. Bizarrement, ça me plait. Style fille inaccessible, j’aime bien, en fait. Je m’en fiche qu’elle flippe parce que je suis une star, je vais la revoir. C’est décidé.
Moi : Mais Harry, comment tu vas faire pour la retrouver ? Tu n’as même pas son numéro.
Harry : Ni son nom, en fait. Mais je me souviens de son physique et de l’endroit où elle loge. Écoute, je suis une star, tout est possible pour moi.
Moi : Harry, prends pas la grosse tête. Elle ressemblait à quoi, ta fille ?
Harry : Hum, elle est grande, assez mince avec des longs cheveux blonds bouclés et surtout un style incroyable. C’est pas du tout mon genre de fille, d’habitude, mais là … Wow. Je ne sais même pas son âge, à mon avis elle doit avoir 18-19 ans.
Moi : Bon, et tu vas la revoir comment ?
Harry : Euh, je trouverais bien un moyen …
Moi : Bon, je dois te laisser, je dois encore faire un Skype avec Zayn.
Harry : Zayn ? Heu, mais il est enfermé dans sa chambre, là. Et son ordi est dans la cuisine. Et ça m’étonnerait qu’il sorte de sa chambre, après ce qu’il s’est passé avec Victor, là.
Moi : Je vais quand même te laisser, je sais même pas où est Niall et il me manque.
Harry : Ok, je te laisse faire tes petites cochonneries avec ton copain. N’oublie pas de penser à moi. Je serais toujours là pour toi, quand Niall ne te satisfera plus ;)
Moi : Harry, franchement, ta gueule. Bref, je dois encore aller demander un truc à ma mère en plus, ciao ! 
Et Harry me fit un petit cœur à l’écran avant de se déconnecter.
  • Chapitre 69

·         PARTIE 2 :

Moi : Bon, et toi ? Il se passe quoi ? Qu’est-ce que tu as encore fait comme connerie ?

Harry : Comment tu sais que j’ai merdé ?

Moi : Ben, quand t’as envie de me parler, c’est toujours parce que t’as fait une bêtise.

Harry : Ha, mais attend, avant, tu devineras jamais ce qu’il s’est passé avec Zayn !

Moi : Si, je suis déjà au courant ! Aller, accouche.

Harry : Ok, ok. Bon, tu te souviens que je cherchais une fan spéciale ? Une avec qui je pourrais entamer une relation sérieuse.

Moi : Oui, tu voulais même pécho Mia, l’infirmière de Liam !

Harry : Oui, mais non ! Liam a l’air de tenir beaucoup à elle, donc je vais la laisser tranquille. Bon, j’avoue que ça ne m’aurait pas dérangé de la pécho sur le billard de la salle d’opération, mais bon.

Moi : Ça, tu vois, t’aurais pu le garder pour toi.

Harry : Bref. Je crois avoir trouvé ma fan spéciale.

Moi : Attends, avant de tout me raconter … Est-ce qu’elle a le double de ton âge ? Parce que je sais que t’aime les vieilles, toi !

Harry : Très spirituel.

Moi : Et t’as dû la payer pour la pécho ? En fait, t’as fait les trottoirs ?

Harry : Margot, s’teuplait.

Moi : Ok, j’dis plus rien.

Harry : Bon, c’était il y a deux semaines, je n’arrivais pas à dormir. Alors je me suis baladé, j’errais dans les rues de Londres et je suis tombé sur un magasin qui vendait des cd’s et des livres, tous ça quoi. Et le magasin était encore ouvert. Je me suis rappelé que j’avais promis à Ed (Ed Sheeran, hein) que j’achèterais son nouveau  cd parce qu’il ne se vend pas très bien, alors je voulais lui remonter le moral, tu vois. Je suis rentré mais le magasin était presque vide, le cd d’Ed n’était même pas en vente ! Alors je me suis dit que j’allais voir si notre nouvel album se vendait bien, tout ça. Il n’y avait qu’un seul exemplaire de notre cd. J’ai regardé à combien il le vendait. Puis il y a une fille SUPER MIGNONNE qui est venue à côté de moi et m’a demandé ce que c’était ce cd. Je lui ai dit un truc du genre « Oh, ce sont les One Direction, un boysband ». Elle m’a répondu « Ah, oui ! Je connais ! Enfin, vite fait quoi. J’aime bien, ça bouge bien. En plus, les mecs qui chantent, ils sont trop canons. Surtout celui avec ses boucles, là. Bah, tiens, il vous ressemble un peu, si je me souviens bien. »

Moi : Ouais, mais elle vous connaît à peine, j’appelle pas ça une fan …

Harry : Attends, attends. Laisse-moi finir, déjà. En fait, elle n’avait pas capté que j’étais Harry Styles. En plus, sur la pochette du nouvel album, c’est une photo de nous prise lors d’un concert donc on ne voit pas trop nos têtes. Haha, elle avait rien capté, la pauvre. Je lui ai sortit un « Si vous ne connaissez pas tellement les One Direction, achetez ce cd, c’est une bonne occasion pour les découvrir », histoire de vendre, haha. Elle n’avait pas l’air trop emballée, je lui proposé de le lui acheter. Là, elle n’a pas refusé. Puis, je ne sais plus trop, ça allait très vite. Je lui ai acheté notre cd, elle m’a invité à « boire un verre » chez elle. Enfin, elle logeait chez son grand frère mais il n’était pas là. Tu vois, ça se sentait qu’elle avait envie. Elle m’a proposé de me mettre à l’aise et tout des trucs comme ça. Mais, bon, tu me connais. Moi je ne traîne pas. Je l’ai plaquée contre le mur, je l’ai embrassé. Après on est allé dans la chambre et on a fait l’amour, toute la nuit.

Moi : Abrège.

Harry : Je suis pas tellement le genre de mec qui reste prendre le petit-déj avec la fille avec qui j’ai couché durant la nuit. La plupart du temps, je pars avant même qu’elle se réveille. Mais là, j’étais resté un peu plus. La fille était tellement mignonne. Je l’ai regardé dormir un peu. Puis, elle s’est réveillée. Elle a fait un sursaut quand elle a vu que je la regardais dormir. Elle m’a sortit ça, et ça m’a fait mal, bizarrement. « Je pensais que t’allais partir avant que je me réveille ! Pourquoi tu m’as regardé dormir ! Ne fais pas ça, crétin ! ». En fait, elle voulait que je fasse ce que je fais d’habitude, le gros connard. Mais là, je ne sais pas, je voulais rester avec elle. La plupart des filles avec qui je couche me filent leur numéro pour que je les rappelle (ce que je ne fais pas). Mais là, la fille elle n’a même pas voulu me le donner. Je lui ai demandé pourquoi elle était comme ça, si différente de tous mes autres plans culs. Elle m’a répondu qu’elle savait qui j’étais et que ça la stressait de coucher avec moi. L’excuse trop bidon quoi. Je suis sûr que ce n’est pas ça la vraie raison. Mais je finirais par la trouver. Elle m’a limite éjecté de son appartement et voilà. Je n’arrête pas de penser à elle. Elle a un truc que les autres n’ont pas. Je crois que c’est l’une des première fois de ma vie que je me fais rejeter par une fille. Ça doit être ça. Bizarrement, ça me plait. Style fille inaccessible, j’aime bien, en fait. Je m’en fiche qu’elle flippe parce que je suis une star, je vais la revoir. C’est décidé.

Moi : Mais Harry, comment tu vas faire pour la retrouver ? Tu n’as même pas son numéro.

Harry : Ni son nom, en fait. Mais je me souviens de son physique et de l’endroit où elle loge. Écoute, je suis une star, tout est possible pour moi.

Moi : Harry, prends pas la grosse tête. Elle ressemblait à quoi, ta fille ?

Harry : Hum, elle est grande, assez mince avec des longs cheveux blonds bouclés et surtout un style incroyable. C’est pas du tout mon genre de fille, d’habitude, mais là … Wow. Je ne sais même pas son âge, à mon avis elle doit avoir 18-19 ans.

Moi : Bon, et tu vas la revoir comment ?

Harry : Euh, je trouverais bien un moyen …

Moi : Bon, je dois te laisser, je dois encore faire un Skype avec Zayn.

Harry : Zayn ? Heu, mais il est enfermé dans sa chambre, là. Et son ordi est dans la cuisine. Et ça m’étonnerait qu’il sorte de sa chambre, après ce qu’il s’est passé avec Victor, là.

Moi : Je vais quand même te laisser, je sais même pas où est Niall et il me manque.

Harry : Ok, je te laisse faire tes petites cochonneries avec ton copain. N’oublie pas de penser à moi. Je serais toujours là pour toi, quand Niall ne te satisfera plus ;)

Moi : Harry, franchement, ta gueule. Bref, je dois encore aller demander un truc à ma mère en plus, ciao !

Et Harry me fit un petit cœur à l’écran avant de se déconnecter.

1PM
Chapitre 69
·    PARTIE 1 :
Zayn : Bon, en fait, je t’avais dit qu’on était devenus potes. Enfin, pour lui, je suis plus qu’un pote, mais bref. Même si j’ai toujours été mal à l’aise avec le fait qu’il m’aime plus qu’en amis, j’avais décidé d’aller le voir, pour justement mettre les choses au clair. Donc j’ai débarqué chez lui pour lui faire une sorte de surprise, il était tout content que je prenne la peine d’aller le voir. T’aurais dû voir ça, il était vraiment content. Puis il m’a proposé de boire un truc. Je ne sais pas si t’es au courant, mais Victor est un gros accro au vin, en plus il s’y connait à mort. Ça doit être son petit côté Français, haha ! Quoiqu’il en soit, il m’a emmené à sa cave, mon dieu, c’était l’Eldorado. Plein de vins normalement hyper méga chers, enfin bref. Il m’a fait prendre quelques verres. Puis quelques bouteilles. On s’était complètement soulés au vin hors de prix. En plus, tu sais comment je suis quand je bois un peu trop. Je ne suis plus maître de rien, la preuve, y a pas longtemps vous avez réussi à ce que j’embrasse ton petit frère. Donc j’étais déjà loin et à vrai dire Victor était bien bourré aussi. J’avais décidé qu’il était temps que je rentre chez moi en prenant un taxi. Il m’a raccompagné jusqu’à la porte. On était sur le seuil de la porte, j’allais lui dire au revoir et en m’approchant de lui j’ai trébuché dans ses bras. JE NE L’AI PAS FAIT EXPRÈS, JE TIENS À PRÉCISER. Et il m’a rattrapé. Puis tu vois, j’étais tout  près de lui. J’étais super mal à l’aise et là, tu ne devineras jamais ce qu’il m’a dit. Il m’a dit « Je t’aime, Zayn ». Je savais que je lui plaisais, mais je n’imaginais pas ça, tu vois ! Et puis là … Ben … Tu vois …. Il s’est approché de moi … Puis … Putain, je dois te le dire. Aller. Il … Il m’a embrassé, encore. Mais le truc, c’est que cette fois, c’était en pleine rue. La première fois qu’il m’avait embrassé, c’était dans une soirée, dans le noir, tout ça. Là, c’était en pleine rue. Tu te souviens que la rue de Victor, c’est dans un coin paumé avec peu de gens, sauf que là, une putain de fan s’es trouvé là. Je sais pas ce qu’elle y foutait, mais elle était là. Et … Elle avait son Iphone en main. Je crois qu’elle a pris une photo. J’étais même pas sûr. Mais j’ai couru vers elle en lui disant de ne rien faire et je l’ai vu, elle était sur Twitter avec son Iphone. Elle m’a regardé, je lui ai dit « Ne fais pas ça, pitié » et elle est partie en courant.
Zayn avait fini son histoire. Il y avait un grand silence. Puis j’ai explosé de rire. J’avais les larmes aux yeux tellement cette histoire trop conne m’avait fait rire.
Zayn : Mais merde, ce n’est pas drôle ! Demain, je n’existerais plus, tu sais ! Je vais me faire tuer !
Moi : *séchant les larmes sur mes yeux* Pourquoi ? Il va se passer quoi ?
Zayn : Ben … Nos managers, ils vont me tuer. Parce qu’ils ont toujours voulu que j’ai une image de Bad Boy inaccessible. Ils m’ont toujours dit d’avoir un côté mystérieux pour plaire aux fans. Tu te souviens, une fois Harry avait posté une photo de moi en train de me faire faire les ongles sur notre page facebook. Ben, les managers ont faillit me tuer pour ça, tu sais. « Zayn, tu es censé être un mâle, un dur, arrête de te faire faire les ongles. » Le truc vraiment idiot quoi. Mais là … Tout le monde va croire que j’aime les hommes et cette image que les managers ont essayé de me faire avoir va être détruite en quelques minutes, à peine.
Moi : Peut-être que les fans croiront au montage :’)
Zayn : Je sais paaaaas, mais je suis grave dans la merde. En fait, là je viens de rentrer de chez Victor. Je me suis enfermé dans ma chambre. J’ai entendu Harry et Louis venir à la porte, ils se demandaient pourquoi je m’étais enfermé dans la chambre. Puis j’ai entendu à travers la porte que Louis venait de recevoir un sms d’Eleanor, je suppose qu’elle lui a envoyé la photo … Parce qu’après Louis a chuchoté « Le mec sur la photo, on le connait, non ? », Harry lui a dit « Ben, c’est Zayn, non ? » et Louis a répondu « Mais non ! L’autre ! C’est pas Victor ou quelque chose dans le genre, par hasard ? » et Harry a approuvé. Donc, je suppose que ça a fait le tour du web. Je suis fini, Margot, FINI.
Moi : Tu t’es bien foutu dans la merde, je confirme. Va falloir démentir tout ça. Même si on doute encore sur ton orientation sexuelle, faudra que tu démentisses les rumeurs et tout ça. Je parie que les fans vont croire que c’est ton mec ou un truc du genre …
Zayn : Mais moi je connais mon orientation sexuelle. Enfin, j’crois. Bref, là n’est pas la question. Je suis mort, tu comprends ?
Moi : Ouiiii, mais bon, c’est un peu de ta faute, en fait.
Zayn : Margot, franchement. Quand t’as un mec mimi comme tout dans le genre de Victor, tu crois que tu sais résister ? Puis j’étais bourré, ça ne compte pas. Par contre, là j’ai été dessoulé d’un coup. Je parie que je vais recevoir un sms de Paul pour me dire que les managers veulent me tuer. Avant de mourir … Je peux te voir sur Skype ou pas ?
Moi : Attends. Je viens de recevoir un sms d’Harry « I need to talk, it’s important. Skype? xx ». Donc, euh, attend, je vais voir Haz’ et  après on se voit, si tu veux. Puis là j’ai déjà dépassé les 30 minutes. Ma mère ne va pas tarder à venir me demander le téléphone …
Zayn : D’accord … Bon, ben, bisous grosse.
Moi : Bisous, je t’aime hein ! Et t’inquiète pas, ça va s’arranger avec Victor. Faudra juste que tu l’évite pendant un petit temps, haha :)
Zayn : Ouais, mais bon, c’est un ami … Bref, bisous, j’y vais !
Et il raccrocha. Je me connectai sur Skype vu que le mouton devait me parler. J’imagine qu’il a encore fait une connerie, comme à chaque fois qu’il a besoin de me parler. Harry n’était pas encore là, j’ai été me chercher un truc à bouffer et quand je suis revenue, Harry était connecté et m’avait envoyé plein de messages. Je lui fis un appel vidéo et on alluma nos webcams. Et je vis la bouille toute choupi d’Harry sur mon écran.
  • Chapitre 69

·    PARTIE 1 :

Zayn : Bon, en fait, je t’avais dit qu’on était devenus potes. Enfin, pour lui, je suis plus qu’un pote, mais bref. Même si j’ai toujours été mal à l’aise avec le fait qu’il m’aime plus qu’en amis, j’avais décidé d’aller le voir, pour justement mettre les choses au clair. Donc j’ai débarqué chez lui pour lui faire une sorte de surprise, il était tout content que je prenne la peine d’aller le voir. T’aurais dû voir ça, il était vraiment content. Puis il m’a proposé de boire un truc. Je ne sais pas si t’es au courant, mais Victor est un gros accro au vin, en plus il s’y connait à mort. Ça doit être son petit côté Français, haha ! Quoiqu’il en soit, il m’a emmené à sa cave, mon dieu, c’était l’Eldorado. Plein de vins normalement hyper méga chers, enfin bref. Il m’a fait prendre quelques verres. Puis quelques bouteilles. On s’était complètement soulés au vin hors de prix. En plus, tu sais comment je suis quand je bois un peu trop. Je ne suis plus maître de rien, la preuve, y a pas longtemps vous avez réussi à ce que j’embrasse ton petit frère. Donc j’étais déjà loin et à vrai dire Victor était bien bourré aussi. J’avais décidé qu’il était temps que je rentre chez moi en prenant un taxi. Il m’a raccompagné jusqu’à la porte. On était sur le seuil de la porte, j’allais lui dire au revoir et en m’approchant de lui j’ai trébuché dans ses bras. JE NE L’AI PAS FAIT EXPRÈS, JE TIENS À PRÉCISER. Et il m’a rattrapé. Puis tu vois, j’étais tout  près de lui. J’étais super mal à l’aise et là, tu ne devineras jamais ce qu’il m’a dit. Il m’a dit « Je t’aime, Zayn ». Je savais que je lui plaisais, mais je n’imaginais pas ça, tu vois ! Et puis là … Ben … Tu vois …. Il s’est approché de moi … Puis … Putain, je dois te le dire. Aller. Il … Il m’a embrassé, encore. Mais le truc, c’est que cette fois, c’était en pleine rue. La première fois qu’il m’avait embrassé, c’était dans une soirée, dans le noir, tout ça. Là, c’était en pleine rue. Tu te souviens que la rue de Victor, c’est dans un coin paumé avec peu de gens, sauf que là, une putain de fan s’es trouvé là. Je sais pas ce qu’elle y foutait, mais elle était là. Et … Elle avait son Iphone en main. Je crois qu’elle a pris une photo. J’étais même pas sûr. Mais j’ai couru vers elle en lui disant de ne rien faire et je l’ai vu, elle était sur Twitter avec son Iphone. Elle m’a regardé, je lui ai dit « Ne fais pas ça, pitié » et elle est partie en courant.

Zayn avait fini son histoire. Il y avait un grand silence. Puis j’ai explosé de rire. J’avais les larmes aux yeux tellement cette histoire trop conne m’avait fait rire.

Zayn : Mais merde, ce n’est pas drôle ! Demain, je n’existerais plus, tu sais ! Je vais me faire tuer !

Moi : *séchant les larmes sur mes yeux* Pourquoi ? Il va se passer quoi ?

Zayn : Ben … Nos managers, ils vont me tuer. Parce qu’ils ont toujours voulu que j’ai une image de Bad Boy inaccessible. Ils m’ont toujours dit d’avoir un côté mystérieux pour plaire aux fans. Tu te souviens, une fois Harry avait posté une photo de moi en train de me faire faire les ongles sur notre page facebook. Ben, les managers ont faillit me tuer pour ça, tu sais. « Zayn, tu es censé être un mâle, un dur, arrête de te faire faire les ongles. » Le truc vraiment idiot quoi. Mais là … Tout le monde va croire que j’aime les hommes et cette image que les managers ont essayé de me faire avoir va être détruite en quelques minutes, à peine.

Moi : Peut-être que les fans croiront au montage :’)

Zayn : Je sais paaaaas, mais je suis grave dans la merde. En fait, là je viens de rentrer de chez Victor. Je me suis enfermé dans ma chambre. J’ai entendu Harry et Louis venir à la porte, ils se demandaient pourquoi je m’étais enfermé dans la chambre. Puis j’ai entendu à travers la porte que Louis venait de recevoir un sms d’Eleanor, je suppose qu’elle lui a envoyé la photo … Parce qu’après Louis a chuchoté « Le mec sur la photo, on le connait, non ? », Harry lui a dit « Ben, c’est Zayn, non ? » et Louis a répondu « Mais non ! L’autre ! C’est pas Victor ou quelque chose dans le genre, par hasard ? » et Harry a approuvé. Donc, je suppose que ça a fait le tour du web. Je suis fini, Margot, FINI.

Moi : Tu t’es bien foutu dans la merde, je confirme. Va falloir démentir tout ça. Même si on doute encore sur ton orientation sexuelle, faudra que tu démentisses les rumeurs et tout ça. Je parie que les fans vont croire que c’est ton mec ou un truc du genre …

Zayn : Mais moi je connais mon orientation sexuelle. Enfin, j’crois. Bref, là n’est pas la question. Je suis mort, tu comprends ?

Moi : Ouiiii, mais bon, c’est un peu de ta faute, en fait.

Zayn : Margot, franchement. Quand t’as un mec mimi comme tout dans le genre de Victor, tu crois que tu sais résister ? Puis j’étais bourré, ça ne compte pas. Par contre, là j’ai été dessoulé d’un coup. Je parie que je vais recevoir un sms de Paul pour me dire que les managers veulent me tuer. Avant de mourir … Je peux te voir sur Skype ou pas ?

Moi : Attends. Je viens de recevoir un sms d’Harry « I need to talk, it’s important. Skype? xx ». Donc, euh, attend, je vais voir Haz’ et  après on se voit, si tu veux. Puis là j’ai déjà dépassé les 30 minutes. Ma mère ne va pas tarder à venir me demander le téléphone …

Zayn : D’accord … Bon, ben, bisous grosse.

Moi : Bisous, je t’aime hein ! Et t’inquiète pas, ça va s’arranger avec Victor. Faudra juste que tu l’évite pendant un petit temps, haha :)

Zayn : Ouais, mais bon, c’est un ami … Bref, bisous, j’y vais !

Et il raccrocha. Je me connectai sur Skype vu que le mouton devait me parler. J’imagine qu’il a encore fait une connerie, comme à chaque fois qu’il a besoin de me parler. Harry n’était pas encore là, j’ai été me chercher un truc à bouffer et quand je suis revenue, Harry était connecté et m’avait envoyé plein de messages. Je lui fis un appel vidéo et on alluma nos webcams. Et je vis la bouille toute choupi d’Harry sur mon écran.

1PM
Chapitre 68 :
L’ambiance à la maison avait beaucoup changé, je crois que ma mère n’est pas prête de me pardonner pour ce que j’ai fait à Christopher. Et lui non plus d’ailleurs. Mais Niall et moi, on ne regrettait rien du tout, on avait tellement rigolé. Quand ma mère raconta à Charles ce qu’on avait fait, il n’arrivait pas à cacher son immense sourire. Lui au moins, trouvait ça drôle. Je l’aimais bien Charles, il était vraiment sympa. Je voulais en savoir plus sur lui et ma mère.
Moi : Tu connais Charles depuis quand ?
Ma mère : Oulà ! Depuis un peu plus de deux ans je crois.
Moi : Et … Tu sortais déjà avec à ce moment là ?
Ma mère : Oh, non. J’étais avec ton (ancien) beau-père à ce moment. Mais je ne vais pas te cacher qu’il me plaisait déjà beaucoup.
J’avais discuté avec ma mère de Charles pendant un moment puis, sans le faire exprès, elle lâcha une phrase qui m’interpella.
Ma mère : Puis, de toute façon, d’ici quelques mois, il viendra habiter définitivement avec nous. Après la cérémonie.
Je l’ai regardée avec des grands yeux puis elle prétexta devoir partir faire les courses. Elle partit vite, en se répétant doucement « Merde, pourquoi j’ai dit ça ? ». J’étais toujours sous le choc de ce que ma mère venait de dire lorsque Niall arriva par derrière moi en me prenant par le taille. Il me fit un bisou dans le cou tout baveux, il était en train de bouffer une pomme.
Niall : Qu’est-che qui che pache ?
Moi : Parle pas la bouche pleine, toi, on comprend rien !
Niall : *avale son morceau de pomme* Oups, pardon, qu’est-ce qui se passe ?
Moi : Oh, rien, ma mère ma traite d’irresponsable pour ce qu’on a fait subir à Christopher alors qu’elle va se marier avec Charles qui est son mec depuis même pas un mois.
Niall : Oh, mais c’est une bonne nouvelle, non ?
Moi : Le pauvre, il ne supportera pas de venir vivre ici tous les jours. Surtout avec Christopher.
Christopher : Je t’emmerde, et déjà, Charles il m’adore. Alors, ferme ta bouche.
Moi : Qu’est-ce qu’il te prouve qu’il t’aime bien, hein ? Il me préfère, de toute façon.
Christopher : Euh, il m’a juste offert une console.
Moi : Haha, quel esprit faible tu es, mon petit ! Il essaie d’acheter ton amour, là.
Niall : BREF. Ta mère va se marier, c’est cool, non ? Et nous, hein ? T’oublie peut-être que j’t’avais fait une super demande devant pleeeeiiiin de gens. Tu m’avais foutu un vent, en plus. Mais bon, comme tu change toujours d’avis, t’as fini par accepter.
Christopher : Oh, pitié, non. Ne vous marriez pas, pitié. Je me mets à genoux et tout s’il faut. J’veux pas de Niall comme beau-frère, svp.
Ma mère revint d’avoir fait ses courses. En fait, elle n’avait rien acheté, vu qu’elle ne devait pas faire les courses, elle voulait juste me fuir.
Ma mère : BON OK. J’ai quelques « bonnes » nouvelles pour vous, les enfants. Bon, de un, Charles et moi on a effectivement pensé au mariage, mais ce serait surtout pour arranger quelques soucis d’argent. Parce que je ne sais pas si vous êtes au courant, mais vous me coûter cher, tous les trois. Surtout que vous ne foutez pas grand-chose alors je dois tout vous acheter. Donc, oui, un mariage est envisageable. De deux, vous allez dès maintenant chercher un boulot pour l’été, Margot et Christopher. Niall, toi tu seras parti donc je te laisse en paix. Mais dès maintenant, je veux que vous cherchiez des petits boulots, vous avez l’âge légal pour en faire alors vous aller bouger votre cul, merci. Bon, et Margot, j’ai une bonne nouvelle pour toi, seulement si t’arrives à te faire suffisamment de fric durant l’été, mais je t’avancerais aussi, ne t’inquiète pas. En fait, tu pourras faire ta première année d’université où tu veux dans le monde, pleins de jeunes Belges font ça, pourquoi pas toi ? Donc, je suppose que tu voudras aller à Londres … Je me suis déjà renseignée pour que tu ailles à Oxford, ton rêve depuis toute petite. Ah, et Christopher, j’ai croisé la mère de Marion, ta copine y a pas longtemps donc je l’ai invitée ce soir à diner pour qu’elle rencontre un peu la famille et tout ça.
Christopher : … T’as pas fait ça ?
Moi : OOOH MERCI MAMAN ! T’es la meilleure, tu sais ♥
Ma mère : Je sais, merci. Oui, Christopher elle vient ce soir, elle a l’air adorable en plus :3
Avant que Marion n’arrive, je m’étais fait un petit Skype avec Liam, il a pu sortir son ordinateur à l’hôpital. Il était hyper ému parce que ça faisait quand même presque deux mois qu’on ne s’était plus vus. Il me manque, bordel. Toujours pas de nouvelle pour un donneur potentiel, mais Liam garde le sourire. Toujours. Il me dit que j’avais changé, en deux mois, j’avais l’air d’avoir grandis. En même temps, j’ai bientôt 18 ans. Le 1er mars, j’aurais 18 ans. Oui, je suis née le même jour que Justin Bieber, à un an près, bref on s’en fout. Liam avait l’air très ému de m’entendre, il me dit que je lui manquais énormément. Puis Niall est venu avec moi à la cam. Et là, Liam a carrément pleuré. Niall, c’est son meilleur ami. Il lui manquait encore plus. J’avais les larmes aux yeux et Niall me serait fort dans ses bras en me promettant qu’on allait bientôt revoir Liam, et en pleine forme. J’avais malheureusement laissé la porte de ma chambre ouvert et Christopher, dont la chambre est juste en face, entendit Niall et moi pleurer. Il passa sa tête par la porte et rigola comme un con de nous voir dans cet état.
Liam : C’est qui, lui ?
Moi : Mon débile de petit frère, Christopher.
Liam : Haaaa c’est lui que Zayn a embrassé ?
Niall : T’es au courant de cette histoire ?
Liam : Bien sûr, Harry et Louis m’ont tout raconté dans les détails ! Et Zayn était trop gêné, haha, le  pauvre.
Moi : Le pauvre ? Qui ça ? Zayn ou Christopher ?
Niall : Les deux haha !
Je dû éteindre Skype, Marion venait d’arriver à la maison. Christopher était tout excité à l’idée que sa copine rencontre Niall et moi. Mais on s’est dit qu’on allait rester naturels, après tout. Le diner s’est très bien passé, Marion rigolait à chaque blague de Niall et en plus elle était fan des One Direction. Elle regardait Niall avec plein d’admiration et ce dernier ne se gênait pas pour se la péter à mort. Je voyais que Christopher était jaloux. Il grognait dans son coin. Pas de chance pour lui, sa copine est accro à Niall. Moi ça ne me fait plus rien, j’ai l’habitude. Niall a plein de fans, si je commençais à être jalouse de chacune d’entre elles, on n’en sortirait jamais. Marion était très gentille au final, on avait plein de points en commun. Elle aimait les mêmes choses que moi, surtout en matière de films. Christopher gardait son comportement désagréable avec Niall, même devant sa copine. Il n’arrêtait pas de le reprendre à chaque fois, pour se rendre intéressant. Mais Niall n’a pas su résister et a lâché à Christopher « Qu’est-ce que j’ai adoré quand t’as roulé une pelle à Zayn Malik, là au moins tu fermais ta gueule. ». Ok, c’est merdique comme réplique mais après ça, Christopher ne nous a plus emmerder. Marion est partie en fin de soirée. À ce moment là, je reçu un message de Zayn, qui me suppliait de l’appeler. Mais je n’avais plus de crédit alors je lui proposai un Skype, mais il me répondit qu’il n’arriverait jamais à m’avouer ça avec la cam. J’ai pris le téléphone de la maison en suppliant ma mère de me laisser appeler Zayn pendant un petit temps. Elle m’autorisa 30 minutes car les appels vers l’étranger coûtent cher. Je sonnai à Zayn et il répondit immédiatement.
Zayn : Mais … C’est … Comment dire ? Difficile à expliquer !
Moi : T’as intérêt à abréger parce que j’ai droit qu’à une demi-heure.
Zayn : Je … Je ne sais pas si j’y arriverais.
Moi : Dis-moi tout, et vite.
Zayn : C’est … À propos de Victor !
Moi : JE L’AURAIS PARIÉ ! Alors, qu’est-ce qu’il se passe ?
Zayn : Mais c’est pas ce que tu crois, attends, laisse moi t’expliquer.
  • Chapitre 68 :

L’ambiance à la maison avait beaucoup changé, je crois que ma mère n’est pas prête de me pardonner pour ce que j’ai fait à Christopher. Et lui non plus d’ailleurs. Mais Niall et moi, on ne regrettait rien du tout, on avait tellement rigolé. Quand ma mère raconta à Charles ce qu’on avait fait, il n’arrivait pas à cacher son immense sourire. Lui au moins, trouvait ça drôle. Je l’aimais bien Charles, il était vraiment sympa. Je voulais en savoir plus sur lui et ma mère.

Moi : Tu connais Charles depuis quand ?

Ma mère : Oulà ! Depuis un peu plus de deux ans je crois.

Moi : Et … Tu sortais déjà avec à ce moment là ?

Ma mère : Oh, non. J’étais avec ton (ancien) beau-père à ce moment. Mais je ne vais pas te cacher qu’il me plaisait déjà beaucoup.

J’avais discuté avec ma mère de Charles pendant un moment puis, sans le faire exprès, elle lâcha une phrase qui m’interpella.

Ma mère : Puis, de toute façon, d’ici quelques mois, il viendra habiter définitivement avec nous. Après la cérémonie.

Je l’ai regardée avec des grands yeux puis elle prétexta devoir partir faire les courses. Elle partit vite, en se répétant doucement « Merde, pourquoi j’ai dit ça ? ». J’étais toujours sous le choc de ce que ma mère venait de dire lorsque Niall arriva par derrière moi en me prenant par le taille. Il me fit un bisou dans le cou tout baveux, il était en train de bouffer une pomme.

Niall : Qu’est-che qui che pache ?

Moi : Parle pas la bouche pleine, toi, on comprend rien !

Niall : *avale son morceau de pomme* Oups, pardon, qu’est-ce qui se passe ?

Moi : Oh, rien, ma mère ma traite d’irresponsable pour ce qu’on a fait subir à Christopher alors qu’elle va se marier avec Charles qui est son mec depuis même pas un mois.

Niall : Oh, mais c’est une bonne nouvelle, non ?

Moi : Le pauvre, il ne supportera pas de venir vivre ici tous les jours. Surtout avec Christopher.

Christopher : Je t’emmerde, et déjà, Charles il m’adore. Alors, ferme ta bouche.

Moi : Qu’est-ce qu’il te prouve qu’il t’aime bien, hein ? Il me préfère, de toute façon.

Christopher : Euh, il m’a juste offert une console.

Moi : Haha, quel esprit faible tu es, mon petit ! Il essaie d’acheter ton amour, là.

Niall : BREF. Ta mère va se marier, c’est cool, non ? Et nous, hein ? T’oublie peut-être que j’t’avais fait une super demande devant pleeeeiiiin de gens. Tu m’avais foutu un vent, en plus. Mais bon, comme tu change toujours d’avis, t’as fini par accepter.

Christopher : Oh, pitié, non. Ne vous marriez pas, pitié. Je me mets à genoux et tout s’il faut. J’veux pas de Niall comme beau-frère, svp.

Ma mère revint d’avoir fait ses courses. En fait, elle n’avait rien acheté, vu qu’elle ne devait pas faire les courses, elle voulait juste me fuir.

Ma mère : BON OK. J’ai quelques « bonnes » nouvelles pour vous, les enfants. Bon, de un, Charles et moi on a effectivement pensé au mariage, mais ce serait surtout pour arranger quelques soucis d’argent. Parce que je ne sais pas si vous êtes au courant, mais vous me coûter cher, tous les trois. Surtout que vous ne foutez pas grand-chose alors je dois tout vous acheter. Donc, oui, un mariage est envisageable. De deux, vous allez dès maintenant chercher un boulot pour l’été, Margot et Christopher. Niall, toi tu seras parti donc je te laisse en paix. Mais dès maintenant, je veux que vous cherchiez des petits boulots, vous avez l’âge légal pour en faire alors vous aller bouger votre cul, merci. Bon, et Margot, j’ai une bonne nouvelle pour toi, seulement si t’arrives à te faire suffisamment de fric durant l’été, mais je t’avancerais aussi, ne t’inquiète pas. En fait, tu pourras faire ta première année d’université où tu veux dans le monde, pleins de jeunes Belges font ça, pourquoi pas toi ? Donc, je suppose que tu voudras aller à Londres … Je me suis déjà renseignée pour que tu ailles à Oxford, ton rêve depuis toute petite. Ah, et Christopher, j’ai croisé la mère de Marion, ta copine y a pas longtemps donc je l’ai invitée ce soir à diner pour qu’elle rencontre un peu la famille et tout ça.

Christopher : … T’as pas fait ça ?

Moi : OOOH MERCI MAMAN ! T’es la meilleure, tu sais

Ma mère : Je sais, merci. Oui, Christopher elle vient ce soir, elle a l’air adorable en plus :3

Avant que Marion n’arrive, je m’étais fait un petit Skype avec Liam, il a pu sortir son ordinateur à l’hôpital. Il était hyper ému parce que ça faisait quand même presque deux mois qu’on ne s’était plus vus. Il me manque, bordel. Toujours pas de nouvelle pour un donneur potentiel, mais Liam garde le sourire. Toujours. Il me dit que j’avais changé, en deux mois, j’avais l’air d’avoir grandis. En même temps, j’ai bientôt 18 ans. Le 1er mars, j’aurais 18 ans. Oui, je suis née le même jour que Justin Bieber, à un an près, bref on s’en fout. Liam avait l’air très ému de m’entendre, il me dit que je lui manquais énormément. Puis Niall est venu avec moi à la cam. Et là, Liam a carrément pleuré. Niall, c’est son meilleur ami. Il lui manquait encore plus. J’avais les larmes aux yeux et Niall me serait fort dans ses bras en me promettant qu’on allait bientôt revoir Liam, et en pleine forme. J’avais malheureusement laissé la porte de ma chambre ouvert et Christopher, dont la chambre est juste en face, entendit Niall et moi pleurer. Il passa sa tête par la porte et rigola comme un con de nous voir dans cet état.

Liam : C’est qui, lui ?

Moi : Mon débile de petit frère, Christopher.

Liam : Haaaa c’est lui que Zayn a embrassé ?

Niall : T’es au courant de cette histoire ?

Liam : Bien sûr, Harry et Louis m’ont tout raconté dans les détails ! Et Zayn était trop gêné, haha, le  pauvre.

Moi : Le pauvre ? Qui ça ? Zayn ou Christopher ?

Niall : Les deux haha !

Je dû éteindre Skype, Marion venait d’arriver à la maison. Christopher était tout excité à l’idée que sa copine rencontre Niall et moi. Mais on s’est dit qu’on allait rester naturels, après tout. Le diner s’est très bien passé, Marion rigolait à chaque blague de Niall et en plus elle était fan des One Direction. Elle regardait Niall avec plein d’admiration et ce dernier ne se gênait pas pour se la péter à mort. Je voyais que Christopher était jaloux. Il grognait dans son coin. Pas de chance pour lui, sa copine est accro à Niall. Moi ça ne me fait plus rien, j’ai l’habitude. Niall a plein de fans, si je commençais à être jalouse de chacune d’entre elles, on n’en sortirait jamais. Marion était très gentille au final, on avait plein de points en commun. Elle aimait les mêmes choses que moi, surtout en matière de films. Christopher gardait son comportement désagréable avec Niall, même devant sa copine. Il n’arrêtait pas de le reprendre à chaque fois, pour se rendre intéressant. Mais Niall n’a pas su résister et a lâché à Christopher « Qu’est-ce que j’ai adoré quand t’as roulé une pelle à Zayn Malik, là au moins tu fermais ta gueule. ». Ok, c’est merdique comme réplique mais après ça, Christopher ne nous a plus emmerder. Marion est partie en fin de soirée. À ce moment là, je reçu un message de Zayn, qui me suppliait de l’appeler. Mais je n’avais plus de crédit alors je lui proposai un Skype, mais il me répondit qu’il n’arriverait jamais à m’avouer ça avec la cam. J’ai pris le téléphone de la maison en suppliant ma mère de me laisser appeler Zayn pendant un petit temps. Elle m’autorisa 30 minutes car les appels vers l’étranger coûtent cher. Je sonnai à Zayn et il répondit immédiatement.

Zayn : Mais … C’est … Comment dire ? Difficile à expliquer !

Moi : T’as intérêt à abréger parce que j’ai droit qu’à une demi-heure.

Zayn : Je … Je ne sais pas si j’y arriverais.

Moi : Dis-moi tout, et vite.

Zayn : C’est … À propos de Victor !

Moi : JE L’AURAIS PARIÉ ! Alors, qu’est-ce qu’il se passe ?

Zayn : Mais c’est pas ce que tu crois, attends, laisse moi t’expliquer.

1PM
Chapitre 67 :
Quand Harry, Louis et Zayn revinrent du night shop, j’ai cru qu’ils avaient dévalisés le magasin. Ils avaient tous les trois les bras chargés de bières, de whisky et de toutes autres sortes d’alcool. Ils me dirent qu’ils avaient peur d’avoir soif alors ils ont pris le maximum qu’ils pouvaient.
Harry : Attends, mais ça me semble normal qu’on prenne autant, on est beaucoup là.
Harry était en train de réfléchir.
Louis : *en chuchotant dans l’oreille d’Harry* Six, on est six, Harry …
Harry : On est beaucoup, on est six !
Une chance que ma mère était partie chez son copain Charles parce que sinon, elle n’aurait jamais accepté d’avoir autant de mecs dans la maison. Elle m’avait appelé pour me dire qu’elle passait la nuit chez Charles, que je ne devais pas faire de bêtises pendant qu’elle n’était pas là. Oh, non, t’inquiète pas maman. Je me retrouve juste avec cinq garçons et des bacs de bière, rien de mal. On avait déjà commencé à boire, Christopher  était déjà loin. En même temps, il n’a que 15 ans, il croyait quoi ? On s’était tous réunis dans le jardin. Il faisait -5°C, normal on était le 1 février mais avec l’alcool, on avait l’impression d’avoir chaud. Lorsque qu’il commença à neiger, on décida de rentrer. Louis, Harry et Zayn s’étaient assis dans le canapé du salon.
Christopher : Hé, mais vous êtes fous ou quoi ? Ne vous asseyez pas là !
Louis, Harry & Zayn : Pourquoi ?
Christopher : Ben Margot et Niall on couché là-dessus, c’pas propre.
Moi : ROOOOH, mais tu vas encore continuer longtemps avec cette histoire ? C’est naturel, t’sais, tout le monde fait ça.
Christopher : Non, pas tout le monde …
Moi : Quoi ? Tu … Tu veux dire que tu ne l’a jamais fait ?
Christopher : Pourquoi ça te paraît aussi étonnant ?
Niall : Bwahahahaha le puceeeaaaaaauuuuuu !
Christopher : Je préfère encore être puceau que de coucher avec une fille comme Margot, perso !
J’ai jeté un coussin sur sa tête pour le faire taire. On était tous déjà bien allumés. Il n’y avait déjà plus de bières. Il nous restait encore le whisky et les trucs genre RedBull, Monster, Brezzer et tout ça. Pour finir, on avait décidé d’aller dans la chambre de ma mère. La chambre était plus grande et au moins on savait s’y mettre à 6, confortablement.  Nous nous étions assis sur le lit double, nous formions un cercle et nous avions mis les dernières Leffe et toutes les boissons énergisantes au milieu.
Zayn : On fait un gage ou vérité ?
Christopher : C’est le genre de truc qu’on fait quand on a 10 ans, qui voudra jouer à ça, franchement ?
Louis, Niall, Harry & Moi : Nous on veut bien jouer.
Christopher : Mais … Mais ….
Moi : Ta gueule Christopher, tu joues et pis c’est tout.
Zayn : Mais on fait pas les gages, alors, juste les vérités :3
 Christopher commença à grogner. Nous terminions les Leffe puis entamions le jeu. C’est Louis qui commençait. Nous lui demandâmes s’il envisageait de se marier avec Eleanor. Il nous répondit super sérieusement qu’il aimerait bien mais qu’il pense qu’elle n’est pas prête.  Au départ, les vérités n’étaient pas très intéressantes. En vérité, nous étions encore trop sobres. Mais Zayn réussi à décoincer le jeu en racontant un truc cochon qu’il fit avec une fan qu’il avait rencontré par hasard. En fait, c’était Zayn qui racontait tous les trucs cochons. C’était à nouveau à son tour. Je lui ai demandé ce qu’il pensait de Victor, vous vous souvenez de lui ? Je l’avais rencontré un peu par hasard à Londres et il devint un ami. Je lui avais fait rencontrer les garçons et il était tombé sous le charme de Bad Boy de Mister Malik car il était homosexuel. Lorsque que je posai cette question à Zayn, il parût gêné.
Zayn : Ouais, bah, il est mignon, quoi …
Christopher : T’es gay ?
Zayn : NON ! Enfin, j’crois pas. Là j’suis bourré, ça compte pas.
Louis : Tu te souviens que tu avais embrassé Victor à une soirée ?
Zayn : Ouais, et ça embrasse bien, un gay.
Niall : Zayn, tu serais capable de rouler une pelle à Christopher ?
Christopher : HÉ JAMAIS D’LA VIE !
Zayn : … J’sais pas, pourquoi ?
Harry : En plus, quand tu regarde bien, y a un petit air de ressemblance entre Victor et Christopher, j’dis ça, j’dis rien.
Moi : Oui, les yeux verts, les cheveux noirs, tout ça quoi …
Christopher : J’vous dis que je n’embrasserais pas Zayn, point.
Niall, Louis, Harry et moi on s’échangea un regard complice. Louis et Harry décidèrent de prendre Christopher et de l’attacher au lit. Il était un peu soûl alors il eut du mal à protester. Niall et moi on fit boire beaucoup à Zayn, ce qui ne le dérangea pas du tout, au contraire. Pendant que Louis et Harry finissaient de lier Christopher aux barreaux du lit, Niall poussa Zayn près de Christopher. Celui-ci protestait, il hurlait comme un fou. Louis mis son doigt sur la bouche de Christopher pour qu’il se taise mais il le mordit.
Louis : Hé, mais t’es pas bien ?
Christopher : Libérez moi, c’pas drôle là ! ALLER, PLEASE !
Harry : T-t-t. Tu vas rouler une pelle à Zayn et puis c’est tout.
Niall : Aller, Zayn doit encore s’avouer sa sexualité alors faut bien le pousser un peu, tu vois.
Christopher : AH PARCE QUE T’ES VRAIMENT GAY ?
Zayn : Mais, euh, je crois pas. Je sais pas.
Harry : Donc, tu dois encore le vérifier, c’est ça ?
Zayn : Euh …
Moi : Aller hop, hop, hop.
Niall poussa Zayn vers Christopher et ils retrouvaient tous les deux l’un en face de l’autre.
Christopher : Pitié, je vous en supplie, je ne t’embêterais plus jamais Margot ! Et je dirais plus jamais que Niall est con, je promets ! Je mettrais la table jusqu’à la fin de la vie ! Je … Je te paierais un pain au chocolat tous les matins sur le chemin de l’école, je ne mettrais plus jamais ma musique trop fort, je …
Et à ce moment là, Louis poussa encore un peu Zayn et les lèvres de celui-ci se posèrent sur celles de Christopher. Juste avant ça, Christopher hurlait et là, plus rien. Silence total. Je sentais mon cœur battre plus vite. Nous étions tous scotchés sur leur baiser. Il ne dura pas très longtemps. Zayn retira ses lèvres de celles de Christopher et fit une pause de quelques secondes.
Zayn : Non, ça m’fait rien du tout. Victor embrassait mieux.
Christopher : JE SUIS HUMILIÉ À VIE, J’AI EMBRASSÉ UN IMBÉCILE, MON DIEU JE VEUX MOURIR, MAIS AVANT JE VAIS TOUS VOUS BUTER !!!
Moi : Oh, ta gueule le nain.
Christopher : MAIS J’TE PERMETS PAS, T’SAIS PAS CE QUE ÇA FAIT ET … 
Louis et Harry mirent un foulard sur la bouche de Christopher pour qu’il la ferme un peu.
Niall : Donc, Zayn, ça ne te fait rien ?
Zayn : Négatif, sir.
Harry : T’es peut -être pas assez bourré ?
Moi : On pourrait peut-être te refaire boire encore un peu et retenter l’expérience …
Et lorsque Christopher entendit ceci, il se mit à bouger dans tous les sens pour protester.
Louis : Non, mais le problème vient de Christopher, il embrasse comme une merde, apparemment. Ou alors c’est Victor qui fait de l’effet à Zayn. Pfiou, c’est compliqué.
Et durant tout le reste de la nuit, on discuta avec Zayn pour décerner s’il était homosexuel ou pas. Puis on partit dormir. Zayn, Niall et moi dans ma chambre. Louis et Harry dans la chambre de Christopher. Vers midi, ma mère vint me réveiller. Les garçons étaient déjà partis, fort heureusement.
Ma mère : Margot chérie. Explique-moi une petite chose, s’il te plait. Pourquoi Christopher est attaché à mon lit, en train de dormir en disant des « Non, m’embrasse pas, va-t-en » ?
Moi : Oh, euh, je sais pas ! Il a toujours eu des tendances un peu chelous, avouons-le.
Niall : On a oublié de le détacher ?
Ma mère : « oublié de le détacher » ?
Moi : Euh, écoute, je t’expliquerais, là je dois partir pour l’école, ouh je suis en retard !
Ma mère : On est samedi … C’est quoi tous ces bacs de bière, dans mon lit et à la cuisine ?
Moi : Attend, laisse moi t’expliquer. Tu va rire en fait …
Ma mère gardait un air super sérieux. Je lui expliquai que Niall et moi on voulait se faire une petite soirée à deux avec quelques bières et que Christopher voulait se joindre à nous. Ma mère m’a cru mais qu’à moitié. Ensuite, elle a eu la mauvaise idée d’aller le réveiller et de retirer le foulard qui cachait sa bouche. Bien évidemment, il lui raconta toute la vérité et c’est ainsi que Niall et moi fûmes condamnés à la corvée vaisselle à vie. 
  • Chapitre 67 :

Quand Harry, Louis et Zayn revinrent du night shop, j’ai cru qu’ils avaient dévalisés le magasin. Ils avaient tous les trois les bras chargés de bières, de whisky et de toutes autres sortes d’alcool. Ils me dirent qu’ils avaient peur d’avoir soif alors ils ont pris le maximum qu’ils pouvaient.

Harry : Attends, mais ça me semble normal qu’on prenne autant, on est beaucoup là.

Harry était en train de réfléchir.

Louis : *en chuchotant dans l’oreille d’Harry* Six, on est six, Harry …

Harry : On est beaucoup, on est six !

Une chance que ma mère était partie chez son copain Charles parce que sinon, elle n’aurait jamais accepté d’avoir autant de mecs dans la maison. Elle m’avait appelé pour me dire qu’elle passait la nuit chez Charles, que je ne devais pas faire de bêtises pendant qu’elle n’était pas là. Oh, non, t’inquiète pas maman. Je me retrouve juste avec cinq garçons et des bacs de bière, rien de mal. On avait déjà commencé à boire, Christopher  était déjà loin. En même temps, il n’a que 15 ans, il croyait quoi ? On s’était tous réunis dans le jardin. Il faisait -5°C, normal on était le 1 février mais avec l’alcool, on avait l’impression d’avoir chaud. Lorsque qu’il commença à neiger, on décida de rentrer. Louis, Harry et Zayn s’étaient assis dans le canapé du salon.

Christopher : Hé, mais vous êtes fous ou quoi ? Ne vous asseyez pas là !

Louis, Harry & Zayn : Pourquoi ?

Christopher : Ben Margot et Niall on couché là-dessus, c’pas propre.

Moi : ROOOOH, mais tu vas encore continuer longtemps avec cette histoire ? C’est naturel, t’sais, tout le monde fait ça.

Christopher : Non, pas tout le monde …

Moi : Quoi ? Tu … Tu veux dire que tu ne l’a jamais fait ?

Christopher : Pourquoi ça te paraît aussi étonnant ?

Niall : Bwahahahaha le puceeeaaaaaauuuuuu !

Christopher : Je préfère encore être puceau que de coucher avec une fille comme Margot, perso !

J’ai jeté un coussin sur sa tête pour le faire taire. On était tous déjà bien allumés. Il n’y avait déjà plus de bières. Il nous restait encore le whisky et les trucs genre RedBull, Monster, Brezzer et tout ça. Pour finir, on avait décidé d’aller dans la chambre de ma mère. La chambre était plus grande et au moins on savait s’y mettre à 6, confortablement.  Nous nous étions assis sur le lit double, nous formions un cercle et nous avions mis les dernières Leffe et toutes les boissons énergisantes au milieu.

Zayn : On fait un gage ou vérité ?

Christopher : C’est le genre de truc qu’on fait quand on a 10 ans, qui voudra jouer à ça, franchement ?

Louis, Niall, Harry & Moi : Nous on veut bien jouer.

Christopher : Mais … Mais ….

Moi : Ta gueule Christopher, tu joues et pis c’est tout.

Zayn : Mais on fait pas les gages, alors, juste les vérités :3

 Christopher commença à grogner. Nous terminions les Leffe puis entamions le jeu. C’est Louis qui commençait. Nous lui demandâmes s’il envisageait de se marier avec Eleanor. Il nous répondit super sérieusement qu’il aimerait bien mais qu’il pense qu’elle n’est pas prête.  Au départ, les vérités n’étaient pas très intéressantes. En vérité, nous étions encore trop sobres. Mais Zayn réussi à décoincer le jeu en racontant un truc cochon qu’il fit avec une fan qu’il avait rencontré par hasard. En fait, c’était Zayn qui racontait tous les trucs cochons. C’était à nouveau à son tour. Je lui ai demandé ce qu’il pensait de Victor, vous vous souvenez de lui ? Je l’avais rencontré un peu par hasard à Londres et il devint un ami. Je lui avais fait rencontrer les garçons et il était tombé sous le charme de Bad Boy de Mister Malik car il était homosexuel. Lorsque que je posai cette question à Zayn, il parût gêné.

Zayn : Ouais, bah, il est mignon, quoi …

Christopher : T’es gay ?

Zayn : NON ! Enfin, j’crois pas. Là j’suis bourré, ça compte pas.

Louis : Tu te souviens que tu avais embrassé Victor à une soirée ?

Zayn : Ouais, et ça embrasse bien, un gay.

Niall : Zayn, tu serais capable de rouler une pelle à Christopher ?

Christopher : HÉ JAMAIS D’LA VIE !

Zayn : … J’sais pas, pourquoi ?

Harry : En plus, quand tu regarde bien, y a un petit air de ressemblance entre Victor et Christopher, j’dis ça, j’dis rien.

Moi : Oui, les yeux verts, les cheveux noirs, tout ça quoi …

Christopher : J’vous dis que je n’embrasserais pas Zayn, point.

Niall, Louis, Harry et moi on s’échangea un regard complice. Louis et Harry décidèrent de prendre Christopher et de l’attacher au lit. Il était un peu soûl alors il eut du mal à protester. Niall et moi on fit boire beaucoup à Zayn, ce qui ne le dérangea pas du tout, au contraire. Pendant que Louis et Harry finissaient de lier Christopher aux barreaux du lit, Niall poussa Zayn près de Christopher. Celui-ci protestait, il hurlait comme un fou. Louis mis son doigt sur la bouche de Christopher pour qu’il se taise mais il le mordit.

Louis : Hé, mais t’es pas bien ?

Christopher : Libérez moi, c’pas drôle là ! ALLER, PLEASE !

Harry : T-t-t. Tu vas rouler une pelle à Zayn et puis c’est tout.

Niall : Aller, Zayn doit encore s’avouer sa sexualité alors faut bien le pousser un peu, tu vois.

Christopher : AH PARCE QUE T’ES VRAIMENT GAY ?

Zayn : Mais, euh, je crois pas. Je sais pas.

Harry : Donc, tu dois encore le vérifier, c’est ça ?

Zayn : Euh …

Moi : Aller hop, hop, hop.

Niall poussa Zayn vers Christopher et ils retrouvaient tous les deux l’un en face de l’autre.

Christopher : Pitié, je vous en supplie, je ne t’embêterais plus jamais Margot ! Et je dirais plus jamais que Niall est con, je promets ! Je mettrais la table jusqu’à la fin de la vie ! Je … Je te paierais un pain au chocolat tous les matins sur le chemin de l’école, je ne mettrais plus jamais ma musique trop fort, je …

Et à ce moment là, Louis poussa encore un peu Zayn et les lèvres de celui-ci se posèrent sur celles de Christopher. Juste avant ça, Christopher hurlait et là, plus rien. Silence total. Je sentais mon cœur battre plus vite. Nous étions tous scotchés sur leur baiser. Il ne dura pas très longtemps. Zayn retira ses lèvres de celles de Christopher et fit une pause de quelques secondes.

Zayn : Non, ça m’fait rien du tout. Victor embrassait mieux.

Christopher : JE SUIS HUMILIÉ À VIE, J’AI EMBRASSÉ UN IMBÉCILE, MON DIEU JE VEUX MOURIR, MAIS AVANT JE VAIS TOUS VOUS BUTER !!!

Moi : Oh, ta gueule le nain.

Christopher : MAIS J’TE PERMETS PAS, T’SAIS PAS CE QUE ÇA FAIT ET …

Louis et Harry mirent un foulard sur la bouche de Christopher pour qu’il la ferme un peu.

Niall : Donc, Zayn, ça ne te fait rien ?

Zayn : Négatif, sir.

Harry : T’es peut -être pas assez bourré ?

Moi : On pourrait peut-être te refaire boire encore un peu et retenter l’expérience …

Et lorsque Christopher entendit ceci, il se mit à bouger dans tous les sens pour protester.

Louis : Non, mais le problème vient de Christopher, il embrasse comme une merde, apparemment. Ou alors c’est Victor qui fait de l’effet à Zayn. Pfiou, c’est compliqué.

Et durant tout le reste de la nuit, on discuta avec Zayn pour décerner s’il était homosexuel ou pas. Puis on partit dormir. Zayn, Niall et moi dans ma chambre. Louis et Harry dans la chambre de Christopher. Vers midi, ma mère vint me réveiller. Les garçons étaient déjà partis, fort heureusement.

Ma mère : Margot chérie. Explique-moi une petite chose, s’il te plait. Pourquoi Christopher est attaché à mon lit, en train de dormir en disant des « Non, m’embrasse pas, va-t-en » ?

Moi : Oh, euh, je sais pas ! Il a toujours eu des tendances un peu chelous, avouons-le.

Niall : On a oublié de le détacher ?

Ma mère : « oublié de le détacher » ?

Moi : Euh, écoute, je t’expliquerais, là je dois partir pour l’école, ouh je suis en retard !

Ma mère : On est samedi … C’est quoi tous ces bacs de bière, dans mon lit et à la cuisine ?

Moi : Attend, laisse moi t’expliquer. Tu va rire en fait …

Ma mère gardait un air super sérieux. Je lui expliquai que Niall et moi on voulait se faire une petite soirée à deux avec quelques bières et que Christopher voulait se joindre à nous. Ma mère m’a cru mais qu’à moitié. Ensuite, elle a eu la mauvaise idée d’aller le réveiller et de retirer le foulard qui cachait sa bouche. Bien évidemment, il lui raconta toute la vérité et c’est ainsi que Niall et moi fûmes condamnés à la corvée vaisselle à vie. 

← Older entries Page 1 of 8